L'unité médico-judiciaire de l'hôpital d'Orléans à l'écoute des enfants maltraités

Barbara Tisseron, pédiatre a créé une structure pour une meilleure prise en charge des victimes mineures de maltraitance au coeur du centre hospitalier d'Orléans.

En France un enfant meurt tous les trois jours sous les coups de ses parents. 

Des stickers colorés, des peluches, des clowns dans les couloirs... Les jeunes mineurs qui arrivent dans cette unité d'accueil découvrent un petit cocon. La structure réunit policiers, médecins, psychologues, assistants sociaux et infirmiers pour écouter les enfants maltraités.

La maltraitance infantile tue

Aux côtés de cette équipe pluridisciplinaire, la parole se libère, ouvre les portes de la résilience et permet aux enfants de se reconstruire.

Grégoire Gosset a suivi le quotidien de ses hommes et de ses femmes pour la réalisation de son documentaire "Mots pour maux" à voir sur France.tv. 

Ce film est particulièrement difficile à tourner. L'’émotion devient parfois douloureuse. Quels adultes serions-nous si nous refusions d’entendre la parole de ces enfants ?

Grégoire Gosset

Dans ce documentaire, aucune voix narrative, pas de commentaire. Nous sommes invités à nous asseoir derrière la glace sans tain, aux côtés des médecins et des enquêteurs qui font l'impossible pour extraire des enfants du cauchemar qu'est devenue leur vie. Nous écoutons en temps réel la parole des enfants, parfois ses silences, pour réaliser très concrètement ce qu'il y a derrière les mots maltraitance infantile. C’est une prise de conscience face à l'inimaginable.

L’unité d’accueil médico- judiciaire pédiatrique

Cette unité a vu le jour il y a 5 ans à l'hôpital de la Source d'Orléans. Il s’agit d’un site pilote pour la prise en charge des enfants battus, brimés, violés, humiliés, détestés… 

Cette structure rassemble tous les intervenants dans un milieu, un véritable point de convergence : santé, police, justice...

Redire, c'est revivre.

Barbara Tisseron

Un lieu créé par Barbara Tisseron, un lieu unique où tout le monde vient et non l’enfant. Il n'est entendu et examiné qu’une seule fois.

 

Elle veut éviter aux jeunes victimes de répéter encore et encore, de revisiter leurs cauchemars face à de multiples inconnus. Elle souhaite soulager l’enfant dans un système de protection devenu complexe, lourd et parfois inerte.  

Une prise de conscience face à l’inimaginable

La maltraitance des enfants concerne toutes les couches de notre société. Sensibiliser le grand public est essentiel et devrait permettre de détecter de plus en plus de petites victimes qui existent potentiellement dans notre entourage, notre quartier ou sur notre palier. 

Il faut une très grande maturité pour être capable d’être parent, car cela implique d’être conscient que ce n’est pas une situation de pouvoir, mais une situation de devoir, et qu’on n'a aucun droit à attendre en échange.

Françoise Dolto

► "Mots pour maux", un documentaire de Grégoire Gosset à voir sur France.tv.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité