La ministre du Logement Emmanuelle Wargon dans le Loiret pour présenter son dispositif d'aide à la rénovation

Publié le
Écrit par Bertrand Mallen (avec AFP)
La ministre du Logement Emmanuelle Wargon est à Orléans ce 22 octobre
La ministre du Logement Emmanuelle Wargon est à Orléans ce 22 octobre © VINCENT ISORE / MAXPPP

Emmanuelle Wargon, la ministre du Logement, est de passage dans le Loiret ce 22 octobre. Elle doit notamment présenter France Rénov', un nouveau dispositif d'aide à la rénovation énergétique.

Une plateforme et un réseau de conseillers uniques, une aide identifiée pour les ménages les plus modestes: le gouvernement dévoile un dispositif simplifié pour les rénovations énergétiques des particuliers afin de mieux les accompagner. Davantage de "lisibilité" et de "simplicité", c'est l'objectif de la refonte du dispositif, souligne-t-on au ministère du Logement.

Un "service public unique" pour guider les Français dans leurs travaux

La ministre Emmanuelle Wargon est ce 22 octobre de passage dans le Loiret pour présenter le nouveau "service public unique" destiné à "guider les Français dans leurs travaux de rénovation énergétique", baptisé France Rénov'. Cela prendra la forme, à partir du 1er janvier 2022, d'une plateforme internet et d'un numéro de téléphone (0.808.800.700) uniques, ainsi que d'un réseau unifié d'espaces conseil réparti sur toute la France.

La ministre doit se rendre en début d'après-midi à Orléans, à l'Espace conseil "FAIRE". Elle se rendra ensuite au domicile d'une Loirétaine qui a "bénéficié d’une rénovation globale de son logement accompagnée par différentes aides de l’État".

Ce réseau d'espaces conseil s'appuiera sur les 450 guichets tenus par l'Anah (Agence nationale de l'habitat) et "va continuer de grandir en lien avec les collectivités locales et avec le financement du programme de certificats d'économie d'énergie", souligne le ministère.

Dès l'année prochaine également, les personnes intéressées pourront être suivies, de l'état des lieux à la réception des travaux, par un "accompagnateur Rénov'" pour "répondre à la demande des ménages qui, trop souvent, ne savent pas vers qui se tourner pour obtenir des réponses neutres et qui redoutent les pratiques abusives et les malversations", souligne le ministère dans le dossier de presse.

Dans un premier temps, il s'agira d'agents de l'Anah et du réseau FAIRE (Faciliter, Accompagner et Informer à la Rénovation Énergétique) coordonné par l'Ademe (Agence de la transition écologique). Puis dans la deuxième partie de l'année la fonction s'ouvrira à des tiers du privé, dont l'activité sera encadrée par un décret attendu au printemps prochain. 

Deux milliards d'euros pour MaPrimeRénov'

Dès 2022, les aides seront aussi renforcées. Le gouvernement avait déjà annoncé qu'une nouvelle enveloppe de deux milliards d'euros serait consacrée à MaPrimeRénov', dispositif pour lequel 500 000 dossiers ont été déposés en 2021. "MaPrimRénov' Sérénité" va remplacer le programme "Habiter mieux" à destination des ménages les plus modestes, pour capitaliser sur la "marque" désormais bien identifiée par les Français. Avec pour cible principale les 4,8 millions de "passoires thermiques", logements "en grande partie" occupés par les plus modestes. En Centre-Val de Loire, près d'un foyer sur quatre peine encore à payer sa facture d'électricité.

Pour s'attaquer à ces logements privés mal notés dans les dix prochaines années, "il faudrait traiter, chaque année, 290 000 maisons individuelles et 9.500 copropriétés", note le ministère. Est prévue également la création du "Prêt avance rénovation" pour financer le reste à charge des travaux de rénovation, avec une garantie apportée par l'Etat pour les ménages les plus modestes.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.