Loiret : le prêtre de Cléry-Saint-André mis en examen pour agression sexuelle sur mineur

Le procureur de la république d'Orléans a ouvert, le 29 mars, une enquête sur le signalement du diocèse du Loiret. Les accusations concernent le prêtre de la basilique de Cléry-Saint-André, agé de 58 ans.

L'alerte est venue des victimes : deux personnes ont contacté, dans le courant du mois de mars, le diocèse d'Orléans. Elles se disent victimes du même homme, prêtre de la basilique du Cléry-Saint-André. Pour la première, d'une agression sexuelle et d'un viol  dans les années 1980. Pour l'autre, d'attouchements dans les années 1990.

L'évèque d'Orléans, Mgr Blaquart, reçoit les victimes. Quelques jours plus tard, il s'entretient avec le pretre accusé, qu'il démet immédiatement de ses fonctions. Il est aujourd'hui "retiré", selon ses mots, en attendant le travail de la justice. Selon l'évèque, il "reconnait des faits" à cette occasion.

Le procureur de la république d'Orléans, Nicolas Bessone, a ouvert dès le signalement de Mgr Blaquart une enquete préliminaire. Vendredi 13 mars, il est revenu sur les faits lors d'une conférence de presse.

La première série de faits, concernant un homme agé de 45 ans, sont aujourd'hui prescrits. Seuls les seconds, concernant les attouchements subis dans son enfance par un homme de 34 ans, ont pu être instruits.

Ceux-ci se sont déroulés entre les années 1994 et 2000. Dans un camp de vacances à Perros-Guirec (Cotes-d'Armor), puis au sein de la chorale de Saint-Paterne d'Orléans, où le prêtre officiait alors, le jeune homme dit avoir subi des attouchements, à plusieurs reprises.

Placé en garde à vue le mercredi 11 avril, le prêtre a nié dans un premier temps l'intégralité des faits devant la brigade de recherche de la gendarmerie d'Orléans. Avant de reconnaitre des actes inadaptés, sans y mettre de connotation sexuelle. Devant le juge d'instruction, il avoue finalement les attouchements sur la victime.

Le pretre mis en examen

La demande de détention provisoire demandée par les enquêteurs n'a pas été suivie par le juge des libertés et détentions, qui a décidé de mettre en examen et de placer sous controle judiciaire le prêtre, pour agression sexuelle sur mineur de 15 ans par une personne abusant de l'autorité lui conférant sa fonction.

Ses déplacements sont limités et il doit régulièrement pointer à la gendarmerie d'Orléans. Il lui est également interdit de prendre contact avec des mineurs ainsi qu'avec des témoins de la procédure. Il devra également se soumettre à un examen médical.

Dans le presbytère de Cléry-Saint-André, des cassettes de films pornographiques "mettant en scène des jeunes hommes, majeurs" ont été découverts lors de la perquisition. Les investigations se poursuivent, menée par brigade de recherche de la gendarmerie sur commission rogatoire du juge d'instruction.

Le procureur d'Orléans a tenu à souligner la "position sans aucune ambiguité de l'évêque, qui a mené une véritable coopération avec les autorités policiaires et judiciaires". Cette affaire est la première menée à partir d'un signalement de la cellule d'écoute mise en place par le diocèse d'Orléans pour écouter les victimes d'agressions sexuelles.

"Une équipe expérimentée de la gendarmerie est à l'écoute de toute victime souhaitant se manifester, dans la confidentialité", explique par ailleurs le commandant Angelotti, de la compagnie d'Orléans. Le numéro à joindre est le 02 38 52 5145, tous les jours de la semaine entre 8h et 18h.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité