• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

#OnEstPret : allez-vous relever ces défis pour sauver la planète ?

© Capture écran Youtube. C
© Capture écran Youtube. C

#OnEstPret est une action qui a démarré les 15 novembre. Des défis pour diminuer la pollution, une communauté donne des conseils, souvent du bon sens, mais des actions trop peu relayées.

Par Mélanie Trachsler

Le défi du jour : s'équiper d'une gourde en inox pour réduire sa consommation de plastique. Pour certains, le défi a été relevé depuis des années pour d'autres, c'est une idée innovante. Des petits gestes tout le monde en fait, mais là, une communauté a décidé d'agir dès maintenant, sans attendre les décrets. 
 

Cécilia Berder, notre championne d'escrime licenciée à Orléans, a été contactée, il y a plusieurs mois par mail pour participer. "C'est pas mon univers, j'ai pas d'Instagram, je navigue peu, mais je me sens concernée" avoue la sabreuse. Elle ne sait pas faire une "story" mais peu lui importe. Elle apprendra car lancer des défis, elle sait bien le faire. 
 


"Aller au resto plutôt que de se faire livrer"


Hier, Cécilia Berder a lu ce qu'Ugo proposait de supprimer ses vieux mails pour réduire son empreinte numérique. Elle a été choquée par cette information : "si internet était un pays, il serait le sixième plus gros pollueur du monde."

#OnEstPret, c'est l'idée d'une community manageuse parisienne, Magali Payen, une mission bénévole, où tout le monde peut participer via Facebook, Story Instagram ou encore Twitter.
 

Cécilia Berder, elle, fabrique déjà ses yaourts, sa lessive, son dentifrice, ses barres céréales. Elle achète dans les Amap. "Dans mon sport, je compte faire comprendre ces enjeux à mon équipe. C'est : tiens, aujourd'hui, la douche ce sera en 2 minutes, et basta". 

Autre exemple :  les clubs de sports donnent des bouteilles d'eau aux joueuses, alors qu'une fontaine, selon l'athlère, serait beaucoup plus simple. "Il faut reprendre le contrôle", affirme Cécilia, et "redéfinir les priorités. Partout, des gens oeuvrent, sans râler, en silence.  Les choses positives, il faut vraiment les partager , c'est riche en émotions"

A lire aussi

Sur le même sujet

une journée gilets jaunes à Tours

Les + Lus