L’Orléanaise Hélène Recevaux médaillée de Bronze dans l’épreuve par équipe

Hélène Receveaux aura remporté deux médailles de bronze dans ces mondiaux, un bilan qui donne le sourire! / © Tamas Kovacs/EPA/MaxPPP
Hélène Receveaux aura remporté deux médailles de bronze dans ces mondiaux, un bilan qui donne le sourire! / © Tamas Kovacs/EPA/MaxPPP

Licenciée à l’USO Judo, la judokate a remporté aux mondiaux de Budapest sa deuxième médaille de bronze après celle obtenue en individuel mercredi.

Par Arnaud Moreau

Hélène Receveaux se souviendra des championnats du monde 2017. Tout a commencé ce mercredi 30 aout par un honorable parcours en individuel dans la catégorie des moins de 57 kg. La judokate de l'USO remporta son combat pour la troisième place et décrocha le bronze, ouvrant ainsi le compteur des médailles françaises dans le tournoi. Clin d’œil, elle est aussi impliquée dans la dernière médaille française de cette édition des mondiaux, à nouveau le bronze, mais par équipe cette fois-ci.

Composée de Priscilla Gneto, Clarisse Agbegnenou, Marie-Eve Gahié, Romane Dicko mais aussi de Benjamin Axus, Pierre Duprat, Loïc Pietri et de Cyrille Maret, l’équipe de France avait bien commencé sa journée de combats. Exemptée de premier tour, la France avait à affronter la Hongrie évoluant à domicile, au second tour.

C’était donc à Hélène Receveaux de lancer l'équipe de France. Ce qu’elle faisait brillamment en dominant Hedvig Karakas sur ippon suite à une clé de bras, alors qu'elle était menée au score de deux waza-ari. La France reportait donc son duel face à la Hongrie 4 victoires à 2 mais échouait ensuite en quarts de finale face à la Corée du Sud sur le même score.
En repêchage, les Français dominaient les Allemands à nouveau sur la marque de 4 victoires à 2. Il restait alors à affronter la Russie pour la troisième place.

Hélène Receveaux a montré la voie


A nouveau, Hélène Receveaux montait sur le tatami la première, elle était opposée à la Russe Anastasiia Konkina. Après avoir été menée d’un waza ari, elle manquait de l’emporter sur une projection. C’est finalement sur une immobilisation au sol qu’elle faisait la différence en l’emportant par ippon, lançant ainsi parfaitement ses camarades.
Au final, la France remportait sa confrontation 5 victoires à 1. Benjamin Axus, Marie-Eve Gahié, Romane Dicko et Cyrille Maret terminaient le travail.
Cette épreuve mixte était une première dans l’histoire de ce sport et sera au programme des Jeux de Tokyo en 2020.


Sur le même sujet

Les + Lus