Orléans : un ancien facteur arrêté pour une escroquerie sur Le Bon Coin

Le jeune homme et son complice auraient arnaqué au moins quatorze internautes sur leboncoin / © Simon Daval - MAXPPP
Le jeune homme et son complice auraient arnaqué au moins quatorze internautes sur leboncoin / © Simon Daval - MAXPPP

Un ancien facteur a été placé en détention provisoire à Orléans lundi 10 février. Il est soupçonné d'avoir escroqué plusieurs milliers d'euros à des internautes grâce à des annonces postées sur Le Bon Coin.

Par Salomé Dionisi, Yacha Hajzler

Vinted, videdressing.com, ebay, paruvendu... Les sites de vente entre particuliers ont le vent en poupe, mais ne sont pour autant pas sans risque. Une escroquerie montée sur le site Le Bon Coin illustre une nouvelle fois le travers de la vente par correspondance. A l'origine de cette affaire, un homme de 32 ans placé en détention à Orléans lundi 10 février qui aurait profité de son statut d'ancien facteur vacataire.

Avec son complice, il a mis en place une escroquerie assez intelligente
Nicolas Bessonne, procureur de la République d'Orléans pour France Bleu

Le procureur de la République explique la combine : l'homme aurait publié de fausses annonces sur leboncoin. Une fois les acheteurs interessés, il les aurait fait payer en ligne, et ne leur aurait jamais envoyé les objets mis en vente.

Un complice présumé n'a pas encore été retrouvé. Ce dernier aurait créé de nombreux comptes bancaires depuis la région parisienne, et aurait envoyé les cartes bancaires dans diverses boîtes postales à Orléans. 

Muni de son ancien pass de facteur, le vacataire aurait récupéré les cartes bancaires sans difficulté, avant de dépenser l'argent des victimes préalablement transféré sur les comptes de son complice.

© Salomé Dionisi/Piktochart pour France 3 Centre-Val de Loire
© Salomé Dionisi/Piktochart pour France 3 Centre-Val de Loire

Enquête en cours

Au total, quatorze internautes arnaqués se sont fait connaitre. La police de la surêté départementale du Loiret, en charge de l'enquête depuis mercredi 12 janvier, craint cependant que de nombreuses autres victimes ne se soient pas encore manifesté. Le préjudice s'élèverait ainsi à plusieurs dizaine de milliers d'euros.

En 2018, une arnaque similaire avait valu une peine de prison ferme à un couple d'escrocs après la plainte d’un habitant de Cussay (Indre-et-Loire).

 

Vendeur ou acheteur : quelques astuces pour repérer les arnaques

Ne payez jamais à l'avance
On vous propose l'envoi du colis "dès réception du virement" ? Prudence, vous pourriez bien ne jamais recevoir votre achat. Les escrocs prétendent ensuite ne pas avoir reçu l'argent, ou coupent tout contact. 
 
Scrutez les fautes d'orthographe et les incohérences 
Des vendeurs, mais aussi des acheteurs peu scrupuleux arpentent les sites de petites annonces. Les messages sont truffés de fautes, dépourvus de formules de politesse ? Plusieurs messages vont sont envoyés simultanément sur votre boîte mail et votre téléphone ? On vous demande de répondre à une adresse qui ne correspond pas au nom de l'interlocuteur ? Ce sont des signes qu'il s'agit d'une tentative d'arnaque.  
 
Méfiez-vous du paiement Paypal
Un acheteur se montre intéressé par votre bien, mais veut effectuer le paiement par virement sur votre compte Paypal. Reconnue, cette plateforme de paiement en ligne inspire confiance aux acheteurs. Méfiez-vous de ce procédé, surtout sur l'acheteur refuse tout autre moyen de paiement. Si vous acceptez, il y a de fortes chances que vous receviez par la suite un email vous annonçant que le virement a été effectué, et que vous serez crédité une fois le colis expédié. 
Ce courriel est un faux ! Le service Paypal n'envoie jamais ce genre d'email. Vous pouvez le repérer à l'expéditeur. Si le nom de domaine (la partie après le @ ) n'est pas paypal.com ou paypal.fr, vous vous êtes fait avoir. Ne cliquez surtout pas sur les liens contenus dans le mail. 
 
N'acceptez pas les paquets scellés 
Un vendeur vous propose un produit neuf, mais refuse que vous l'ouvriez avant que vous ne lui ayez donné l'argent. Son argument : il ne pourra plus le revendre au même prix une fois le paquet ouvert, si vous faites un retour d'article. Méfiance : vous risquez de vous retrouver, une fois le colis ouvert, avec un article défectueux ou non conforme. 
 
Refusez de payer via des systèmes d'envoi d'argent anonyme 
Dans l'annonce, le vendeur demande à être payé via Western Union ou tout autre système d'envoi d'argent anonyme. Il est souvent localisé à l'étranger, et vous assure qu'il ne retirera l'argent que lorsque vous aurez reçu votre colis. Vous l'aurez compris, il y a de grandes chances que la personne empoche votre argent sans jamais vous transmettre votre article. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus