Arnaque "à la vidéo" sur Facebook : les gendarmes appellent à la prudence

La gendarmerie de l'Indre a publié le 21 janvier un avertissement contre une arnaque devenue courante sur Facebook. Loin d'être un piratage purement informatique, cette arnaque "à la vidéo" s'appuie sur la coopération de sa victime.
Un escroc peut chercher à s'emparer de votre accès à votre compte Facebook en vous faisant installer un programme informatique. Photo d'illustration
Un escroc peut chercher à s'emparer de votre accès à votre compte Facebook en vous faisant installer un programme informatique. Photo d'illustration © Frank May / Maxppp
Dans un bref message posté sur Facebook le 21 janvier, les gendarmes du département de l'Indre ont diffusé sur Facebook une mise en garde contre une arnaque devenue courante sur les réseaux sociaux. Le mode opératoire est simple : l'escroc vous envoie un message disant en substance "c'est toi dans cette vidéo". Le lien de la vidéo qu'il vous envoie est en réalité la porte d'entrée à une possible usurpation d'identité.

"Les escrocs comptent en effet sur le fait que les utilisateurs seront tellement intrigués de voir cette vidéo très populaire dans laquelle ils apparaissent soi-disant, qu'ils seront prêts à tout", explique la gendarmerie. "En plus de voler vos accès à Facebook, l'escroc tente souvent d'installer, via divers fenêtres de pop-up, un mini-programme sur votre navigateur internet censé vous permettre de voir la vidéo." Le programme, qui est en réalité un virus, va générer le même genre de message depuis votre propre compte afin de se propager. En cas de doute, il est recommandé de changer immédiatement vos codes d'accès et mots de passe.
 

Sur internet, les arnaques existent, mais il n'est pas forcément difficile de s'en protéger, à condition de se méfier des messages qu'on reçoit et des liens sur lesquels on clique. Et n'oubliez pas cette antique sagesse d'internet : "les mots de passes c'est comme les slips, il faut en changer régulièrement"
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gare aux arnaques consommation économie faits divers sécurité société