Voisins de numéros : la gendarmerie d'Indre-et-Loire lance un avertissement

Connaissez-vous le jeu du "voisin de numéro" ? Photo d'illustration / © AltoPress / Maxppp
Connaissez-vous le jeu du "voisin de numéro" ? Photo d'illustration / © AltoPress / Maxppp

Dernier phénomène né sur le net, le jeu du voisin de numéro consiste à envoyer des textos à des inconnus. Un jeu tout simple, mais qui comporte des risques. La gendarmerie d'Indre-et-Loire a saisi l'occasion d'alerter sur le harcèlement téléphonique.

Par Bertrand Mallen

Il vous est sûrement déjà arrivé d'envoyer ou de recevoir un texto d'une personne inconnue. Ces rencontres textuelles impromptues, qui arrivent le plus souvent par erreur, ont inspiré aux utilisateurs de Twitter le jeu du "voisin de numéro". Le principe est simple : envoyer un petit message aux deux numéros les plus proches du vôtre, c'est-à-dire qui se situent un chiffre en-dessous ou au-dessus.
Si votre numéro de téléphone se termine par 35, vous pouvez donc envoyer un petit "coucou" aux personnes dont le contact s'achève par 34 et 36, vos voisins du dessous et du dessus. Né sur les réseaux sociaux, ce petit jeu a donné naissance à des moments de convivialité, d'amitié, voire de franche rigolade.
 
D'autres échanges sont plus insolites, voire carrément improbables :
Mais il suffit de peu pour que la plaisanterie tourne au harcèlement. Bien consciente des enjeux, la gendarmerie de l'Indre-et-Loire s'est donc fendue d'une publication sur Facebook pour rappeler les règles de courtoisie et, surtout, la loi.
"Si vous tentez ce jeu et que votre SMS n'obtient pas de réponse, nous vous conseillons fortement de ne pas l'adresser de nouveau", recommande le compte. Les gendarmes rappellent par ailleurs que "le harcèlement téléphonique est passible d'un an de prison et de 15000 euros d'amende". Cela va sans dire, mais pour certains, cela va mieux en le disant.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

La station de radioastronomie de Nancay (Cher)

Les + Lus