Orléans : c'est aussi la rentrée à La Fabrique Opéra et il reste des places pour le spectacle de la Traviata

La Traviata, sera donnée au Zénith d’Orléans les 29 septembre, 1er, 2 et 3 Octobre. Toute l’équipe s’est retrouvée ce lundi pour finaliser cette production trop longtemps restée à l’arrêt. Parallèlement les auditions, pour le prochain spectacle "West Side Story" vont débuter pour les solistes le 1er septembre prochain.
Spectacle joué à La Fabrique Opéra d'Orléans.
Spectacle joué à La Fabrique Opéra d'Orléans. © A. Mauron

Du pain sur la planche. Après plusieurs mois de semi fonctionnement, trois reports du spectacle annuel, pour cause de Covid, toute l’équipe a hâte de tourner la page et de pouvoir redémarrer l’ensemble des activités.

6000 places encore disponibles au zénith pour la Traviata

Les répétitions vont à nouveau s’enchaîner pour le prochain spectacle "la Traviata", un spectacle dont c’est la dernière chance d’être joué, car la philosophie de "la Fabrique Opéra" est de préparer et jouer un spectacle dans l’année comme nous le confirme Clément Joubert, Directeur de la structure : "Si pour une raison sanitaire, le spectacle devait être encore annulé, il ne serait plus joué. Nous tenons à monter un spectacle par an et le prochain est déjà en route".

Il reste encore 6000 places, que les organisateurs aimeraient voir toutes louées d’ici fin septembre car la trésorerie de l’association dépend du public.

Le public est notre premier financeur. Contrairement à d’autres structures qui sont subventionnées à 65% et pour lesquelles la billetterie ne représente que 35% maximum, nous c’est l’inverse, et bien sûr, si le public n’est pas au rendez-vous, nous risquons d’avoir de très gros problèmes.

Clément Joubert

La Traviata de Giuseppe Verdi est l’une des trois œuvres qui l’ont fait connaître dans le monde entier. Il s’inspire du roman d’Alexandre Dumas fils, "la Dame aux camélias". Un chef d’œuvre intégral. "Il n’est pas possible d’imaginer faire découvrir l’opéra au plus grand nombre sans jouer la Traviata, l’opéra préféré des amateurs d’opéra… l’opéra le plus joué au monde ces cinq dernières années, détrônant ainsi le célébrissime Carmen" écrit Clément Joubert, le Directeur artistique.

Un fonctionnement associatif inédit qui n’exclut pas l’exigence de qualité

Depuis sa création en 2013, la Fabrique opéra met en place pour chaque création, de nombreux partenariats avec des établissements de l’enseignement technique et professionnel, de l’enseignement supérieur, des structures musicales et artistiques, des structures pénitentiaires, ou encore des associations à destination de publics en situation d’exclusion. L’association et ses bénévoles portent le projet tout au long de l’année sur l’ensemble du territoire par des actions pédagogiques.

Un exemple : pour le dernier spectacle en date, ce sont 600 élèves, de 17 établissements qui œuvrent à leur niveau à la création. En tout un millier de personnes seront là pour que l’opéra soit joué de manière professionnelle et avec un haut niveau de qualité.

Ce mercredi 1er septembre commence la sélection des solistes, un événement "qui amène des Chanteurs du bout du monde, tous avides de participer à cette expérience. Cette année encore j’en ai qui viennent d’un peu partout de Dallas et d’ailleurs". Un encouragement vers un retour à la normalité, car la Fabrique Opéra a beaucoup souffert du Covid.

On allait faire la première de notre spectacle, quand le Président de la République a annoncé le confinement. On s’est dit,  dans trois mois ce sera bon, mais ça s’est éternisé. C’est un vrai choc. Encore heureux, j’ai pu aller dans les établissements scolaires, qui eux n’ont pas fermés, sinon je crois que je serai devenu fou.

Clément Joubert

West side story  sera donné en Mars prochain à Orléans. Les réservations pour les représentations commenceront dès le 4 Octobre prochain, après la dernière de la Traviata. Et en Avril prochain, West side story sera joué à Châteauroux.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
opéra musique culture