Orléans : une cérémonie du 11 novembre célébrée à huis clos

A Orléans comme ailleurs, la traditionnelle cérémonie du 11 novembre, qui rend hommage aux anciens combattants à l'occasion de l'armistice, s'est déroulée à huis clos, en plein contexte sanitaire. Un hommage spécial a été rendu à l'occasion du centenaire de l'inhumation du soldat inconnu.
Seulement cinq personnes ont pu assister à la célébration de l'armistice, ce 11 novembre 2020
Seulement cinq personnes ont pu assister à la célébration de l'armistice, ce 11 novembre 2020 © A. Heudes / FTV
C'est dans une ambiance particulière qu'a été célébrée la fin de la Grande guerre, l'armistice de 1918, ce 11 novembre 2020. La situation sanitaire oblige les communes à limiter le nombre de participants à la cérémonie.

À Orléans, un comité restreint de cinq personnes était autorisé à assister à l'hommage. Parmi elles, Jean-Pierre Sueur, sénateur du Loiret, Serge Grouard, maire d'Orléans, Pierre Pouëssel, préfet du Loiret, ainsi que le représentant local de l'Union National des Anciens Combattants et le représentant militaire du département.
 
Des lycéens étaient invités à porter le drapeau à l'occasion des 100 ans de l'inhumation du soldat inconnu
Des lycéens étaient invités à porter le drapeau à l'occasion des 100 ans de l'inhumation du soldat inconnu © FTV

Hommage particulier à Maurice Genevoix 

Des lycéens étaient également présents pour rendre cette année un hommage spécial aux victimes de la Première Guerre mondiale à l'occasion du centenaire de l'inhumation du soldat inconnu. 15.000 noms, répartis entre les départements français, ont été récités ce mercredi matin, dont une vingtaine à Orléans.

Devant le monument de la victoire, sur l'esplanade du Souvenir Français, un hommage particulier à été rendu aux soldats morts pour la France. Ce mercredi 11 novembre est également le jour de l'entrée au Panthéon de Maurice Genevoix, écrivain loirétain et ancien combattant de la guerre de 14-18, qui a si bien décrit l'expérience des Poilus dans son recueil "Ceux de 14". 

Pour le préfet, Pierre Pouëssel, c'est de fait aussi une journée symbolique pour le département du Loiret.
 

Maurice Genevoix, c’est le vrai représentant du Val de Loire et de la terre de Sologne, qu’il a consacré avec Raboliot, prix Goncourt en 1925, dans lequel il exalte la beauté de cette nature et de ce fleuve magique et de ses habitants.

Pierre Pouëssel, préfet du Loiret

Genevoix au Panthéon, ce temple dédié aux grands hommes (et femmes) de France, c'est aussi un hommage à son territoire. Une cérémonie qui sera retransmise en direct sur France 2 à partir de 16h30.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
première guerre mondiale histoire hommage société