Orléans : une mère oubliée sur une aire d’autoroute par un conducteur de bus, ses deux enfants restés à bord

Photo d'illustration / Un car Ouibus à la gare Paris-Bercy. / © Bruno Levesque - IP3 PRESS/MAXPPP
Photo d'illustration / Un car Ouibus à la gare Paris-Bercy. / © Bruno Levesque - IP3 PRESS/MAXPPP

Dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 août, un conducteur de car a oublié une passagère à l’aire d'Orléans-Saran, sur l’autoroute A10. Celle-ci effectuait le trajet Paris-Toulouse avec ses deux enfants, dont un nourrisson de quelques mois, restés à bord sans leur mère.
 

Par Julie Postollec

C’est la gendarmerie qui relate brièvement sur Facebook cette mésaventure arrivée à une mère de famille.

Elle voyage sur la ligne Ouibus Paris-Toulouse avec un nourrisson de quelques mois et un enfant de 9 ans.

Un peu avant 1 heure du matin, après un court arrêt à l’aire de Saran au nord d’Orléans visible sur la carte, le conducteur du bus reprend l’autoroute A10… sans la mère de famille, mais avec les deux enfants restés à bord.
Dans son malheur, la femme a cependant la "chance" de voir une patrouille de gendarmerie, en train de contrôler un véhicule sur cette même aire. Elle leur demande alors de l’aide.
 

Il appelle le 17

Les gendarmes du peloton d’autoroute d’Orléans la font alors monter dans leur véhicule pour tenter de rattraper le bus, et informent le centre opérationnel de gendarmerie de la situation.

Plusieurs dizaines de kilomètres plus loin, sur une autre aire, le chauffeur d’une autre société de transports leur indique avoir bien vu un Ouibus, mais il roulait dans l’autre sens, en direction de Paris.

En effet entre-temps, le conducteur s’est aperçu de l’absence de la passagère et a fait demi-tour pour tenter de la récupérer. Il a également appelé le 17 pour signaler le problème.
 

Elle fait un léger malaise

Finalement, les gendarmes et le conducteur arrivent à se retrouver sur une autre aire d’autoroute, à Ardon. 1h30 après avoir été oubliée, la mère retrouve ses enfants, mais fait un léger malaise, sous le coup de l’émotion. Avant de reprendre la route.

Contactée, la société de cars nous a confirmé que le conducteur avait alerté la gendarmerie mais aussi "la tour de contrôle Ouibus pour trouver la solution la plus adaptée et récupérer cette passagère dans les meilleurs délais". 

"Cet incident, qui a été résolu grâce à la bonne réaction du capitaine, au soutien des autorités et de la tour de contrôle Ouibus, va permettre à nos équipes de travailler pour améliorer encore les procédures mises en place", poursuit Ouibus.

Si les conducteurs "annoncent à chaque pause l'heure de départ aux passagers" et "ont pour consigne de recompter les passagers avant chaque départ", l'entreprise rappelle aussi que les voyageurs "sont responsables de revenir à temps pour ne pas mettre le bus en retard", et que "les mineurs de moins de 12 ans doivent rester sous la surveillance d'un adulte".


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Réaction de Marc Sarreau après sa victoire sur le Tour de Vendée

Les + Lus