Orléans : pas d'électricité pour la fête de la musique

© Pixabay
© Pixabay

La mairie de la métropole du Loiret s'est défendu de vouloir redonner à l'évènement, qui aura lieu le 21 juin, son esprit initial.

Par AJ

Vif, Le Canard Enchaîné, dans son numéro du 13 juin 2018, a affirmé que la fête de la musique se ferait sans électricité à Orléans. Selon l'hebdomadaire l'évènement qui va avoir lieu le 21 juin prochain "se passera d'électricité, à Orléans, car la mairie a décidé de 'revenir aux sources' du rendez-vous festif".

Taquin comme à son habitude, le média n'oublie pas de rappeler à la mairie qu'elle avait "claqué 400.000 euros pour recevoir Miss France 2015. Sans s'éclairer à la bougie !".
 

La Mairie assume et revendique

Une information avérée que la mairie d'Orléans assume et revendique totalement. Dans un communiqué publié le 12 juin, elle explique que cette mesure autour de l'animation est à l'origine d'une réflexion menée avec les commerçants "afin de faciliter la représentation des différents styles musicaux à travers la ville". Et précise qu'"il est proposé aux formations musicales de s'emparer librement de l'espace public ou de se rapprocher des commerçants pour leur proposer l'animation de leurs établissements".

L'objectif, explique la municipalité, est "de permettre à chaque groupe, acoustique ou amplifié, de se produire dans des conditions optimales". Avant d'ajouter la phrase qui a fait tiquer le palmipède, "la mairie d'Orléans souhaite ainsi redonner à cette fête populaire et spontanée, son esprit initial".
 


L'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie du Loiret (UMIH 45), associée à cette démarche, a pour sa part demandé à "chaque professionnel de bien vouloir accompagner les artistes qui souhaiteraient se produire devant leur établissement".

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Musée Girodet à Montargis : un musée rénové (épisode 1/4)

Les + Lus