Orléans : un mouvement social à la TAO prévu le samedi 25 septembre pourrait perturber le Festival de Loire

À l'appel de trois syndicats, une grève des salariés de la TAO à Orléans (Loiret) est prévue samedi 25 septembre. Ils dénoncent une nette augmentation des agressions depuis ces dernières années. Le mouvement pourrait venir perturber le Festival de Loire

L'inter-syndicale de la TAO, le réseau de transports publics de l'agglomération orléanaise, appelle à une manifestation samedi 25 septembre en plein Festival de Loire. Les syndicats demandent entre autres, une action contre l'insécurité grandissante. 

Une manifestation contre l'insécurité

Parmi les revendications du Sntu CFDT, soutenu par FO et par la CGT, les syndicats dénoncent l'augmentation des incivilités et des agressions à l'encontre du personnel de la TAO sur l'agglomération orléanaise. 40 agressions contre des conducteurs, des contrôleurs et des agents de guichet ont été répertoriées depuis le début de l'année 2021. 31 ont fait l'objet de dépôt de plainte.

Des agressions en hausse depuis quelques années

Selon l'inter-syndicale, "des conducteurs et des condutrices reçoivent régulièrement des menaces de mort, des vérificatrices sont agressées verbalement et physiquement, des bus et des trams sont caillassées, un tram a même essuyé des tirs d'arme à feu". 

La direction de la TAO fermée à toute négociation

Les syndicats ont rencontré il y a quelques jours la direction de Keolis, gestionnaire de la TAO, mais celle-ci n'a pas entendu les revendications des salariés, qui demandent de renforcer les moyens de protection. 

"Le soir, il n'y a qu'une seule patrouille de la Police Intercommunale des Transports qui dépend de la municipalité, pour tout le réseau", explique un syndicaliste. "C'est nettement insuffisant. De plus, la police municipale met souvent longtemps avant d'intervenir."

Rendez-vous est donné samedi 25 septembre à 14h00 place Charles de Gaulle. Le trafic des lignes de tram A et B pourrait être fortement perturbé. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève économie social transports urbains transports