Cet article date de plus de 3 ans

L’entreprise de construction d’éoliennes Vergnet reprise par le consortium Arum

Le tribunal de commerce d’Orléans a validé l’offre du consortium Arum. Une décision qui va à l’encontre de la proposition soutenue par les salariés. Le porte-parole du personnel, Jean-Marc Sassolas jugeait la proposition de reprise du groupe Arum plutôt floue.
L'unique fabricant français d'éoliennes, Vergnet (Loiret) a été placé en redressement judiciaire.
L'unique fabricant français d'éoliennes, Vergnet (Loiret) a été placé en redressement judiciaire. © DR
Le 30 août dernier, la société Vergnet était placée en redressement judiciaire. Elle emploie 140 salariés dont 110 à Ormes, au siège social.
Pour le moment, le consortium, piloté par la société Arum International a promis de conserver l’ensemble du personnel. 1,5 million d’euros ont été versé à l’administrateur judiciaire pour permettre à l’entreprise Vergnet de poursuivre son activité.

Une décision commentée par Marc Vergnet, créateur de la société, dans la vidéo ci-dessous.


► Reportage : Pierre Bouchenot et Grégoire Grichois
 

Reprise de l'entreprise Vergnet par le consortium Arum ©France 3 Centre-Val de Loire

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie écologie environnement société énergies renouvelables énergie