L’entreprise de construction d’éoliennes Vergnet reprise par le consortium Arum

L'unique fabricant français d'éoliennes, Vergnet (Loiret) a été placé en redressement judiciaire. / © DR
L'unique fabricant français d'éoliennes, Vergnet (Loiret) a été placé en redressement judiciaire. / © DR

Le tribunal de commerce d’Orléans a validé l’offre du consortium Arum. Une décision qui va à l’encontre de la proposition soutenue par les salariés. Le porte-parole du personnel, Jean-Marc Sassolas jugeait la proposition de reprise du groupe Arum plutôt floue.

Par Juliette Roché

Le 30 août dernier, la société Vergnet était placée en redressement judiciaire. Elle emploie 140 salariés dont 110 à Ormes, au siège social.
Pour le moment, le consortium, piloté par la société Arum International a promis de conserver l’ensemble du personnel. 1,5 million d’euros ont été versé à l’administrateur judiciaire pour permettre à l’entreprise Vergnet de poursuivre son activité.

Une décision commentée par Marc Vergnet, créateur de la société, dans la vidéo ci-dessous.


► Reportage : Pierre Bouchenot et Grégoire Grichois
 

Reprise de l'entreprise Vergnet par le consortium Arum
Le tribunal de Commerce d'Orléans a fait son choix jeudi 30 novembre : l’entreprise Vergnet sera reprise par le consortium Arum. Un groupement de cinq entreprises où les sociétés Arum et Krief détiennent chacun 30% des parts. La société de construction d'éoliennes Vergnet, basée à Ormes dans le Loiret, avait été placée en redressement judiciaire le 30 août dernier. - France 3 Centre-Val de Loire - Pierre Bouchenot et Grégoire Grichois

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Musée Girodet à Montargis : un musée rénové (épisode 1/4)

Les + Lus