Loiret : les professeurs du lycée Jean de la Taille à Pithiviers exercent leur droit de retrait en raison d'un cas Covid

Vendredi 6 novembre, les professeurs du lycée Jean de la Taille à Pithiviers dans le Loiret ont exercé leur droit de retrait. En raison d'un cas Covid d'un agent d'entretien, tout le personnel territorial est en isolement. Les professeurs estiment que la sécurité des élèves n'est plus assurée.
© Google earth
32 professeurs du lycée professionnel Jean de la Taille à Pithiviers dans le Loiret ont exercé leur droit de retrait vendredi 6 novembre, en raison d'un cas Covid déclaré chez les agents d'entretien. Neuf agents cas contacts ont été mis à l'isolement. Les enseignants estiment que la sécurité des élèves n'est pas assurée en période de protocole sanitaire renforcé.

Un cas covid et neuf cas contacts chez les agents d'entretien 

Jeudi 5 novembre, une femme agent d'entretien du lycée professionnel Jean de la Taille à Pithiviers dans le Loiret, a été testée positive au Covid-19. Le protocole sanitaire renforcé, exigé dans cette situation, a immédiatement été mis en place dans l''établissement. Tous les agents d'entretien, soit neuf personnes, ont été placés en isolement après avoir assuré la désinfection des lieux. Estimant que la sécurité des élèves n'était pas assurée, 32 professeurs ont exercé leur droit de retrait ce vendredi. La proviseure, Anne-Marie Beaune, a demandé aux 420 élèves de l'établissement de rester au maximum chez eux. 30 d'entre eux se sont présentés au lycée au lendemain de l'annonce.

Les effectifs devraient être à nouveau au complet en début de semaine prochaine

La région Centre-Val de Loire, dont dépendent les agents territoriaux, a déjà envoyé deux personnes d'une entreprise privée en renfort ce vendredi. Mais cela reste insuffisant. D'ici lundi 9 novembre, cinq agents supplémentaires devraient être présents pour compléter l'effectif. Une solution mixte de présentiel et d'enseignement à distance est actuellement envisagée.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société éducation