Saint-Jean de Braye : De l’art et des potagers pour s’opposer à la construction du Decathlon village

Publié le Mis à jour le
Écrit par Amira Bouziri

L’occupation est potagère et artistique, mais les idées sont non moins fermes. Des militants du Loiret ont investi le terrain humide sur lequel devrait être construit un village sportif Decathlon.

L’association "Collectif pour un site préservé entre Loire et forêt" (SPLF 45) organise sa troisième opération pour protester contre l’implantation de la zone commerciale "Decathlon" à l’est d’Orléans.



Le projet s’appelait autre fois Oxalyne, il devient Decathlon Village mais si le nom change, le programme de construction est le même. Un magasin Decathlon, une salle de fitness, une aire de jeux pour les enfants… construits sur un terrain humide, cultivable mais non protégé.





Un pas de plus vers le permis de construire



Après avoir essuyé une annulation de la part de La Commission Nationale d'Aménagement Commercial (CNAC) de la première autorisation d’exploitation en 2014, son antenne départementale (la CDAC) a de nouveau autorisé l’implantation de la zone en février 2016.



C’est une nette avancée dans ce dossier, cette autorisation étant un pas de plus vers le permis de construire. Pour le SPLF 45, ce "projet est loin d’être autorisé" et garde pour objectif de "finir de l’enterrer […] et sauvegarder la vocation agricole du site et les 10 hectares de zone humide".



Ce collectif conteste depuis janvier 2013 la création de cette zone de commerces et de loisirs sur des terres agricoles. 



Dimanche 24 avril, ils ont investi ces terres situées dans le Loiret et y ont organisé un pique-nique, des ateliers de plantations de graines et de peinture, un concert… Une journée "d’opposition artistique et potagère" !



Reportage de Xavier Naizet et Mélanie Trachsler 

durée de la vidéo: 02 min 13


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité