"Vous foutez la merde, vous ramassez !" : le coup de gueule d'un maire rural contre les déchets sauvages fait le buzz

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bertrand Mallen, Matthieu Jarry

Excédé par les dépôts sauvages de déchets dans sa commune, le maire de Saint-Père sur Loire, dans le Loiret, a ramené une douzaine de sacs-poubelle à leur point d'origine, dans le jardin d'un habitant d'une commune voisine. Le contrevenant a également été verbalisé.

Patrick Foulon, le maire de Saint-Père sur Loire, n'en peut plus. Dans son village d'un millier d'habitant, au bord de la Loire, les dépôts illégaux de déchets en pleine nature deviennent problématiques. Trois fois par semaine, les deux agents municipaux de la commune font le tour du territoire et ramassent "l'équivalent d'un camion-benne" selon la mairie.

"Nos communes ne sont pas des poubelles"

En représailles, comme l'a repéré La République du Centre jeudi dernier, le maire a décidé de mener personnellement une opération de "retour à l'envoyeur". Après avoir trouvé parmi un tas d'ordures l'identité de la personne qui les avait jetées dans la nature, un riverain d'une commune voisine, Patrick Foulon est allé jeter la douzaine de sacs-poubelles dans le jardin du contrevenant.

Partagée sur Facebook, la vidéo a déjà été vue plus de 34 000 fois depuis le 30 juin, et Patrick Foulon a reçu une vague de soutien. "C'est quoi ton problème ?" entend-on demander le riverain dans la vidéo, surpris de la visite du maire. "Mon problème c'est que vous foutez la merde à Saint-Père, alors vous allez la ramasser et pas me faire chier !" réplique l'élu.

De fait, les dépôts sauvages sont un fléau dans certaines communes rurales. Devant les caméras de France 3, Patrick Foulon montre les ordures négligemment jetés dans des taillis d'acacias en bord de Loire. "Voilà ce qu'on trouve dans la commune en permanence", déplore-t-il en exhibant sa collecte. "Ça, c'est plus possible, il faut que ça s'arrête ! Nos communes ne sont pas des poubelles !"

En plus de récupérer ses ordures, le riverain de la commune voisine a écopé d'une amende de 135 euros.