Cet article date de plus de 3 ans

Mesure de limitation de vitesse de 90 à 80 km/h : ce qui va changer

Le gouvernement a confirmé la baisse à 80 km/h de la vitesse autorisée de 10 km/h sur les routes secondaires à double sens. Le coût pour changer les panneaux de signalisation avoisinerait les 1,6 millions d'euros. La vitesse sera réduite à partir du 1er juillet 2018
© MAXPPP/Stéphane Marc


Une mesure pour enrayer l'augmentation du nombre de morts sur la route

Le premierr ministre Edouard Philippe a confirmé mardi 9 janvier la baisse de la vitesse autorisée à 80 km/h sur les réseaux secondaires, les routes départementales et nationales à partir du 1er juillet 2018. Son objectif est d'enrayer l'augmentation du nombre de morts sur les routes en France (3.500 morts par an) et depuis 2014, la mortalité routière croît à nouveau. Selon le gouvernement, ces 10 km/h en moins permettraient de sauver 350 à 400 vies par an. Les axes concernés sont les voies bidirectionnelles sans protection centrale. Ils concentrent 87 % de la mortalité sur route hors agglomération et 55 % de l’ensemble de la mortalité routière. A l'horizon 2020 et suivant les orientations définies par les Nations unies et l’Union européenne, le gouvernement s’est fixé comme objectif de faire passer le nombre annuel de morts sous les 2.000. 


Combien la mesure va-t-elle coûter ?

Ce changement de vitesse représente le remplacement d'environ 20.000 panneaux "90" et "90" barrés sur toute la France. Le coût moyen d'un panneau de vitesse étant estimé à 80 euros, le montant de la facture pourrait atteindre 1,6 millions d’euros (estimation haute du Syndicat des Équipements de la Route). Un coût qui devrait être supporté par l'Etat. 


Comment cette mesure va-t-elle affecter les trajets quotidiens ?

L'une des conséquences de cette mesure sera l'allongement du temps de trajet en voiture. Une augmentation infime sur les courtes distances. Par exemple, il faudra une minute de plus pour parcourir 10 kilomètres à 80 km/h (7 minutes 30), au lieu de 90 km/h (6 minutes 30). Le retard s'accumulera cependant avec la distance parcourue. Exemple : pour parcourir 200 kilomètres à 80 km/h, il faudra compter 17 minutes de plus qu'à 90 km/h.

Cette réduction de vitesse sera toutefois bénéficiaire pour les porte-monnaies des automobilistes. Selon Bison futé, rouler 10 km/h moins vite réduirait la consommation de carburant de près de 15%. Soit une économie de trois à cinq litres lorsqu'on parcourt 500 kilomètres. Et donc, moins de pollution. La note de la Sécurité routière adressée aux préfets estime que rouler à 80 km/h plutôt qu'à 90 permettrait de réduire "jusqu'à 30% des émissions de polluants". 

Effet de la réduction de la vitesse maximale à 80 km/h

Distance                     Temps de trajet en plus
10 km                         1 minute
35 km                         2,5 minutes
50 km                         4 minutes
100 km                       8 minutes
200 km                       17 minutes
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
region centre-val de loire politique sécurité routière société sécurité