• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Un nouveau décor pour Chambord

Un nouveau décor pour le château de Chambord / © F3CVDL
Un nouveau décor pour le château de Chambord / © F3CVDL

Dans le cadre des 500 ans de la Renaissance, le château de Chambord fait peau neuve. À partir de cet été, un décor signé Jacques Garcia évoque pour la première fois en France le mobilier de la cour itinérante des rois François 1er et Louis XIV avant qu'elle ne se fixe à Versailles.

Par Corinne Bian Rosa

Mais comment vivaient–ils, ces rois de France qui sillonnaient la vallée de la Loire, de château en château ? Souvent ils ne restaient que quelques jours ou même moins …

C’était le cas de François 1er, ce roi populaire qui a eu l’idée de bâtir Chambord. De ses séjours dans ce palais Renaissance, on ne sait rien ou presque. Car nous n’avons aucune image, aucun texte de cette époque.

Un lieu de retraite pour François 1er

Si François 1er a eu en première intention l'idée d’en faire un château de chasse, il semble bien que cela ait évolué au fil du temps. Chambord est à la fois un lieu cynégétique, mais aussi un manifeste architectural, presque cabalistique, un monument à la gloire du roi. Le roi François y a en fait passé très peu de temps, parfois peut être seulement quelques jours. Car la cour était itinérante comme l’explique Yannick Mercoyrol, le directeur de la programmation culturelle de Chambord.
 

Sans iconographie, pas de reconstitution possible du mobilier à la cour de François 1er. C’est donc à une « évocation » du décor qu’à été convié le décorateur et scénographe parisien Jacques Garcia qui a déjà travaillé sur des projets similaires à Versailles et au Louvre.

Le décorateur a imaginé des tentures pour le hall d’entrée et les appartements du roi. Il a aussi recrée un théâtre au premier étage du château.

Ce décor s’inscrit dans une autre période, 150 ans plus tard. C’est alors Louis XIV qui séjourne en Sologne pour des durées plus longues et qui a donc besoin de se distraire sur place. Ce théâtre est celui de Molière, qui a donné la première représentation du célèbre Bourgeois gentilhomme à Chambord le 14 octobre 1670, accompagné par la musique de Jean-Baptiste Lully.
 
Attention, dessins en cours des nouveaux décors de Chambord... / © F3CVDL
Attention, dessins en cours des nouveaux décors de Chambord... / © F3CVDL


Les ateliers des Carmes de Saint-Ouen, à côté de Paris, ont travaillé pendant plusieurs mois à la réalisation du projet. Les tissus, signés entre autres Pierre Frey, ont été coupés et assemblés en atelier avant d’être acheminés et posés dans les pièces du château.

Des tentures de 5 mètres de haut. 

Pour rester fidèle aux procédés de fabrication du XVIème siècle, les étoffes ont  été recoupées en 70 cm, la largeur des métiers à tisser de l’époque. Des échafaudages ont été nécessaires pour fixer les tentures de 5 mètre de hauteur !

Dans les appartements de François 1er, le lit du roi a été reconstruit, et des lits de camp disposés dans la pièce : le souverain ne dormait jamais seul, mais accompagné de ses gardes et de quelques courtisans qui s’entassaient dans des lits mitoyens. Le maréchal des Logis était chargé de préparer les châteaux pour que le roi puisse y dîner et y dormir dès son arrivée.
 
Décorations du rez-de-chaussée du château de Chambord par Jacques Garcia. / © F3CVDL
Décorations du rez-de-chaussée du château de Chambord par Jacques Garcia. / © F3CVDL

Ce nouveau décor est un changement de plus pour Chambord qui a déjà intégré de nouveaux jardins et une rénovation totale des commerces sur  la place du village. Gageons qu’il plaira aux touristes, souvent étonnés par le manque de mobilier dans ce château qui n’a jamais eu à sa construction la vocation d’être un lieu d’habitation.
 

 

Sur le même sujet

La filière du cornichon français lancée dans le Loir-et-Cher progresse bien

Les + Lus