Orages et grêle : 60 départements en vigilance orange, dont presque toute la région Centre-Val de Loire

Publié le
Écrit par Bertrand Mallen .

Prudence ce samedi 4 juin : Météo France a placé 60 départements, dont le Cher, l'Indre, l'Eure-et-Loir, le Loir-et-Cher et le Loiret en vigilance orange à cause de risques d'orages violents.

Des orages potentiellement violents vont balayer la France ce samedi 4 juin, depuis les "côtes de Manche au nord-est et jusqu'au sud-ouest du pays", avertit Météo France. Soixante des 94 départements métropolitains sont placés en vigilance orange.

Des orages "forts", voire "violents"

Le Centre-Val de Loire est également concerné, puisque cinq département sur six sont en orange : le Cher, l'Eure-et-Loir, l'Indre, le Loir-et-Cher et le Loiret. Selon l'association Météo-Centre, les cumulus "grossiront sur l'ensemble de nos départements" entre le milieu et la fin d'après-midi, débouchant sur des orages "parfois forts" et même "localement violents en direction de l'Eure-et-Loir.

Il faut donc s'attendre, sur presque toute la région, à de fortes pluies, de la grêle, du vent, le tout sur fond d'ambiance chaude, avec des températures maximales estimées de 26 à 30°C.

Une seconde vague du Berry au Gâtinais

Une autre "vague pluvio-orageuse" montrera le bout de son nez dans le courant de la soirée et de la nuit, en remontant du Limousin, et devrait circuler sur l'est du Centre-Val de Loire, du Berry au Gâtinais. Là encore, attendez-vous à de la grêle, de fortes pluies et de grosses bourrasques de vent sous les cellules orageuses les plus violentes.

L'ouest de la région, en particulier le département de l'Indre-et-Loire, reste en vigilance jaune et verra moins d'activité. Au cours de la nuit du 3 au 4 juin, des grêlons sont tombés sur l'agglomération tourangelle, notamment à Ballan-Miré.

Deux semaine plus tôt, lors du week-end du 21 au 22 mai, une première vague d'orage avait frappé le Berry. L'agglomération de Châteauroux avait notamment subi de fortes chutes de grêlons, gros comme des balles de tennis, occasionnant des dégâts impressionnants.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité