Paroles de boxeurs, histoires de combattants #1 #2

Paroles de boxeurs, histoires de combattants #1 #2 / © Girelle Production
Paroles de boxeurs, histoires de combattants #1 #2 / © Girelle Production

Près des corps et de l’effort que chacun déploie pour forger sa boxe, les documentaires « Paroles de boxeurs, Histoire de Combattants »,  nous entraînent au cœur du rendez-vous que le boxeur fixe avec lui-même.»

Par Anne Lepais

Voir les 2 documentaires :

Paroles de boxeurs, histoires de combattants #1. Un film de Christophe Camoirano

Paroles de boxeurs, histoires de combattants #1. Un film de Christophe Camoirano2


Celui qui met des gants de boxe pour la première fois sait peut-être ce qu’il vient chercher, mais il ne peut savoir précisément ce qu’il va trouver.

Depuis cinq ans, dix ans, depuis bien plus longtemps pour les anciens, devenus entraîneurs, Jean-Marc, Kadour, Gaël, Nahed, Aaron, Marlon, Romain, viennent boxer tous les soirs.
Qu’est-ce qui les a poussés à entrer dans une salle de boxe, la première fois ?
Et qu’est-ce qui les y ramène, soir après soir, année après année ?

La boxe est notre théâtre tragique, L'individu réduit à lui-même - Joyce Carol Oates


La question de la colère


La boxe est souvent vue comme un sport violent et pour cette raison jugée de façon négative par ceux qui ne la pratiquent pas. Car la violence, même si elle nous assaille au quotidien à travers les informations, même si elle est le moteur de beaucoup de fictions – notamment télévisées –, semble extérieure à nous, à nos valeurs, à ce qui fonde le vivre ensemble. Et dans un contexte politique particulièrement tendu, nous rejetons d’autant plus la violence à l’extérieur de ce qui définit notre société.

Dans ce film, le réalisateur montre des individus aux prises avec leur propre violence, leur colère, leur violence intime.
Comment ils la domptent, comment ils l’expriment et la transforment ?

© Girelle Production
© Girelle Production

«Paroles de boxeurs, histoires de combattants » questionne donc la place de la violence dans ce qui nous constitue en tant qu’individus, mais aborde la boxe comme un moyen d’être dans l’altérité. Les personnages du film nous emmènent au plus près de cet altérité, de ce respect et des sentiments complexes qui les traversent dans leurs vies de boxeurs. Les spectateurs du film seront en empathie avec eux et pourront, par la suite, interroger leur propre rapport à leurs pulsions, à leur colère, exprimées ou enfouies.


Il n'y a rien de fondamentalement ludique dans la boxe, rien qui semble relever de la lumière du jour, du plaisir. Dans ses moments de plus grande intensité, elle paraît contenir une image si complète et si puissante de la vie - de la beauté, de la vulnérabilité, du désespoir, du courage sans limite et souvent autodestructeur de la vie - que la boxe, c'est en fait bien la vie, et qu'elle est loin d'être un simple sport - Joyce Carol Oates – De la Boxe


 
Ce film propose de suivre durant près d’une année, au rythme des entraînements et des combats, dans la salle et en dehors, dans les doutes, les victoires et les défaites, le quotidien de personnages attachants afin d’interroger, puis peut-être de comprendre, les raisons de leurs colères. Il convoque, à travers la diversité de ces personnages, une pluralité de parcours, d’origines, de motivations. C’est de ces parcours croisés, ces histoires individuelles qui s’entremêlent dans l’aventure des deux clubs, à Nice et Fleury-les-Aubrais qu'est née toute la richesse du projet.
© Girelle Production
© Girelle Production


« Paroles de boxeurs, histoires de combattants » documentaire en quatre parties rassemblées au sein de deux films de 52 minutes de Christophe Camoirano
Produit par Girelle Production


Diffusions les Lundis 5 et 12 février aux alentours de 23h30

Sur le même sujet

Musée Girodet à Montargis : une visite guidée

Les + Lus