Pauvreté : en Centre-Val de Loire 13.37% de la population vit sous le seuil de pauvreté

Tour de HLM à Orléans-La Source surnommée la T17, 2 août 2018 / © F3-Immeubles HLM de 17 étages-2août 2018
Tour de HLM à Orléans-La Source surnommée la T17, 2 août 2018 / © F3-Immeubles HLM de 17 étages-2août 2018

Emmanuel Macron a dévoilé jeudi 13 septembre son plan de lutte contre la pauvreté. Dans la région Centre Val de Loire 13.37% de la population vit sous le seuil de pauvreté, une pauvreté inégalement répartie sur le territoire. 

Par Olfa AYED

En France 8.8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté, soit 14% de la population. En région Centre Val de Loire le taux s'élève à 13.37%, côtoyant la moyenne nationale. 

Les écarts entre les départements sont à souligner : plus de deux points séparent le plus au moins touchés des départements (12.1% pour l'Eure-et-Loire contre 14.7% pour le Cher et l'Indre).
 
Écarts des taux de pauvreté entre les départements de la région Centre Val de Loire / © F3-Taux de pauvreté-13 septembre 2018
Écarts des taux de pauvreté entre les départements de la région Centre Val de Loire / © F3-Taux de pauvreté-13 septembre 2018
 

Des inégalité entre les territoires 


En région Centre Val de Loire, près de la moitié de la population fiscale, 41.4%, vit dans les grandes aires urbains, et plus de la moitié d'entre elle, 50.3%, vit sous le seuil de pauvreté. La pauvreté est donc une réalité dans cette zone géographique, excluant toutefois les trois plus grandes villes, où sont concentrées les emplois : Tours, Orléans et surtout Chartres.

Enfin, les communes isolées de la région, pour la plupart rurales, ont un taux de pauvreté supérieur à celui de la région, allant au-delà de 14.5%.

Définition de la pauvreté monétaire / Seuil de pauvreté (INSEE)

Un individu (ou un ménage) est considéré comme pauvre lorsqu'il vit dans un ménage dont le niveau de vie est inférieur au seuil de pauvreté. L'Insee, comme Eurostat et les autres pays européens, mesure la pauvreté monétaire de manière relative alors que d'autres pays (comme les États-Unis ou le Canada) ont une approche absolue.
Dans l'approche en termes relatifs, le seuil de pauvreté est déterminé par rapport à la distribution des niveaux de vie de l'ensemble de la population. Eurostat et les pays européens utilisent en général un seuil à 60 % de la médiane des niveaux de vie. La France privilégie également ce seuil, mais publie des taux de pauvreté selon d'autres seuils (40 %, 50  % ou 70 %), conformément aux recommandations du rapport du Cnis sur la mesure des inégalités.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus