Plan de déconfinement le 11 mai : ce qu'il faut retenir des annonces d'Edouard Philippe

Le Premier ministre Edouard Philippe a présenté ce mardi 28 avril à l'Assemblée nationale le plan de l'exécutif pour faire redémarrer le pays à partir du 11 mai. Un plan de déconfinement par étapes qui court d'abord jusqu'au 2 juin prochain.
Edouard Philippe à l'Assemblée Nationale, le 21 mars.
Edouard Philippe à l'Assemblée Nationale, le 21 mars. © LUDOVIC MARIN / MAXPPP
Avant toute proposition, Edouard Philippe a averti que "si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai" ou alors "nous le ferons plus strictement".

Le déconfinement sera différencié par département. À partir de jeudi 30 avril, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon fera un point quotidien entre les départements "verts" et "rouges", où le déconfinement prendra une forme plus stricte.

Les annonces sur les établissements scolaires

 

Les annonces concernant le travail

 

Les annonces sur les transports et déplacements entre régions

 

Les annonces sur les rassemblements et les événements

 

Les annonces sur les commerces

 

Les annonces sur les tests

- Tester massivement les personnes présentant des symptômes du coronavirus et leurs contacts.
- Mise en place des "brigades" dans chaque département pour identifier ces contacts
- 700.000 tests par semaine à partir du 11 mai 
- Les personnes testées positives seront invitées à s'isoler soit chez elles, soit dans un lieu mis à disposition, notamment des hôtels réquisitionnés.

Édouard Philippe a annoncé qu'après une première phase de déconfinement le 11 mai, une nouvelle étape s'ouvrira le 2 juin pour trois semaines, avec de nouvelles mesures qui dépendront du niveau de l'épidémie.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société coronavirus - confinement : conseils pratiques