Prix de l'essence et des cigarettes, tests Covid et démarchage téléphonique : ce qui change au 1er mars 2023

Prix du carburant limité, augmentation du prix du tabac, financement des tests Covid et encadrement du démarchage téléphonique. Découvrez les principales mesures en application dès ce mercredi 1er mars 2023.

Prix de l'essence plafonné dans les stations Total jusqu'à la fin de l'année, dernier mois pour profiter de l'indemnité carburant, hausse du paquet de cigarettes... Quels changements entrent en vigueur ce mercredi 1er mars ? France 3 Centre-Val de Loire fait le point.

L'essence plafonné à 1,99€ dans les stations Total

Le litre d’essence sera plafonné à 1,99 € pour le gazole et le sans-plomb 95 chez Total jusqu'à la fin de l'année 2023, 3 400 stations sont concernés en tout. Côté carburant, le mois de mars est aussi la dernière chance pour profiter de l'indemnité carburant de 100€ mise en place par le gouvernement. Vous pouvez y prétendre si vous vous rendez à votre travail en voiture et disposez d'un revenu fiscal modeste.

Hausse du prix du tabac

Après deux ans de stabilité, le prix du paquet de cigarettes repart à la hausse, certains vont dépasser le seuil symbolique des 11 euros. Fin septembre dernier, la première ministre Elisabeth Borne avait prévenu que le prix du tabac allait être indexé sur l'inflation. 

Le démarchage téléphonique désormais encadré

Fin des appels abusifs tous les jours et à toutes heures. Le démarchage téléphonique est désormais encadré. Il sera possible du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 20h. Il est désormais interdit les week-ends et jours fériés. 

Les tests Covid ne sont plus remboursés par la sécurité sociale

La circulation du virus a ralenti. Par conséquent, les tests Covid ne sont plus entièrement remboursés par la Sécurité sociale. Tous les Français pouvaient en profiter auparavant. Néanmoins, les personnes de plus de 65 ans, les mineurs, les soignants et les personnes souffrant d'affection de longue durée peuvent toujours se faire tester gratuitement et sans ordonnance. 

Retour à la case départ pour les titres-restaurant

Le plafond journalier des titres-restaurant, chèques ou cartes, sont revus à la baisse. Il passe de 38€ à 19€, comme avant la crise sanitaire. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité