• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Régionales 2015 : quelle est la place de notre région en France et en Europe ?

Nouvelle carte des régions : la région Centre-Val de Loire reste seule. / © Maxppp
Nouvelle carte des régions : la région Centre-Val de Loire reste seule. / © Maxppp

Aucun voisin n'a voulu fusionner avec la région Centre. Suite à la réforme territoriale, elle reste seule mais change de nom pour devenir la région Centre-Val de Loire. Chance ou handicap ? Les trois principales têtes de liste au 2nd tour des régionales répondent. 

Par D.Cros

La nouvelle carte des régions a été votée, le 15 juillet, à l'Assemblée nationale dans le cadre de la réforme territoriale. Elle présente une France à 13 régions au lieu de 22.

Parmi les nouveautés : les fusions de Poitou-Charentes avec le Limousin et l'Aquitaine, du Nord-Pas-de-Calais avec la Picardie, et de l'Alsace avec la Lorraine et Champagne-Ardenne.

La région Centre, elle, est seule au milieu de grands espaces fusionnés. 

Reportage de Corinne Bian Rosa et Amélie Rigodanzo

Quelle est la place de notre région en France et en Europe ?
Aucun voisin n'a voulu fusionner avec la région Centre. Suite à la réforme territoriale, elle reste seule mais change de nom pour devenir la région Centre-Val de Loire. Chance ou handicap ?  - France 3 Centre-Val de Loire - Corinne Bian Rosa et Amélie Rigodanzo

► La région Centre-Val de Loire seule, chance ou handicap? 

Invitées pour un débat d'entre-deux-tours sur le plateau de France 3-Centre-Val de Loire, le mercredi 9 décembre, les trois principales têtes de liste parlent Région, France et Europe.

Comment faire rayonner la région Centre-Val de Loire, Petit Poucet dans cette France redessinée par la réforme territoriale? 

François Bonneau tête de liste PS-PRG-EELV déclare : "Ce n'est pas la taille des régions qui fait leur force. Regardez ce qu'il se passe dans les Landers allemands. Est-ce que ce sont les plus grands, les plus importants en population qui sont les plus dynamiques? Non. Il y a un état de fait aujourd'hui, notre région a des atouts formidables : le tourisme, l'industrie, l'aéronautique, la cosmétic...nous devons faire vivre cela mais aussi dans l'inter- régionalité. Je propose que nous ayons une vraie dynamique".

Philippe Loiseau tête de liste FN déclare : "Cette réforme territoriale a été mise en place pour faire des économies au départ. Il n'y aura pas d'économies puisqu'il y a le même principe du millefeuille qui continue de se mettre en place. On copie sur le modèle allemand pour être l'interlocuteur unique de l'Union Européenne. L'UE en profite pour court-circuiter les états. En fait, le but de ce principe est de supprimer les états nations et les états souverains. La France donne chaque année 20 milliards pour en recevoir 13, je ne vois pas l'utilité des régions et de ce fonctionnement qui coûte cher". 

Philippe Vigier tête de liste LR-UDI-MODEM déclare : "Chacun se souvient des conditions dans lesquelles cette réforme territoriale est arrivée. Le président de la République dans son bureau qui dessine les régions. Nous étions mariés avec Poitou-Charentes, 30 minutes plus tard, nous ne l'étions plus. Cela veut dire que le candidat socialiste n'a pesé en rien dans les arbitrages finaux. J'avais souhaité à l'époque que l'on soit capable d'avoir une grande région sur l'axe ligérien, Pays de Loire et Centre-Val de Loire car il y a un développement naturel tout au long de l'axe ligérien très fort avec les villes structurant les six départements. Cela aurait permis d'avoir une région forte". 

► Voir l'intégralité de débat de l'entre-deux-tours

Extrait sur la région, la France et l'Europe à partir de 55 minutes



A lire aussi

Sur le même sujet

Tours : les détenus de la maison d'arrêt ont voté pour les élections européennes

Les + Lus