Régionales 2021 : Guillaume Peltier laisse la tête de liste LR à Nicolas Forissier

Publié le Mis à jour le

Nicolas Forissier, député LR de l’Indre, a annoncé ce 8 février sa candidature aux élections régionales du Centre-Val de Loire. Il l’a fait dans un communiqué de presse commun avec Guillaume Peltier, qui sera tête de liste départementale dans le Loir-et-Cher.

Tout le monde s’attendait à voir Guillaume Peltier, député du Loir-et-Cher et numéro 2 des Républicains, présenter sa candidature aux élections régionales 2021. Il ne sera finalement que tête de liste dans son département, et c’est l’ancien ministre Nicolas Forissier qui va briguer le poste de président de la région Centre-Val de Loire.

Pour montrer qu’il n’y avait pas de bataille intestine entre eux, ils ont choisi de l’annoncer par un communiqué de presse ce 8 février : ils présenteront leurs candidatures respectives "à la commission nationale d’investiture des Républicains qui se réunira dans les prochains jours".

 "J’ai pris le temps de la réflexion, y déclare Guillaume Peltier. En cette période de crise pour la France, j’ai deux priorités. La première, c’est de faire le choix du Loir-et-Cher et de protéger les Loir-et-Chériens, c’est mon exigeante vocation de député." La seconde est de "continuer à réconcilier la droite", avec en ligne de mire l'élection présidentielle de 2022.

Il se dit "donc très heureux de soutenir la candidature de Nicolas Forissier, qui est un ami, qui a l’expérience, le talent et l’énergie" pour remporter la région Centre-Val de Loire.

Un choix "longuement mûri"

Nicolas Forissier évoque de son côté un choix "longuement mûri", et s’engage "par cette décision, avec cœur, à rebâtir une région forte, fière et attractive".

Comme attendu, la droite s’en prend à la gauche et l’accuse d’une mauvaise gestion de la région Centre-Val de Loire. "Nous ne pouvons plus accepter de voir notre région systématiquement dernière ou en bas des classements économiques, sociaux, éducatifs ou sanitaires".

Elections les 13 et 20 juin

Mais la candidature de Nicolas Forissier est-elle un choix pertinent face notamment à un François Bonneau à la tête de la région depuis 2007 ? Réponse en juin prochain. Initialement prévues en mars, les élections régionales et départementales avaient été reportées à cause de la crise sanitaire, mais sans donner de date précise.

C'est désormais chose faite : Marlène Schiappa vient d'annoncer ce mardi après-midi à l'Assemblée Nationale qu'un décret proposera d'organiser les deux tours du scrutin les 13 et 20 juin prochain.

 

Les autres candicats déclarés ou en région Centre-Val de Loire
  • P.S : François Bonneau, président de la région Centre-Val de Loire depuis 2007
  • EELV : Charles Fournier, vice-président de la région chargé de l'écologie
  • LFI : Karin Fischer, enseignante chercheuse à l'Université d'Orléans et Aymeric Compain, attaché territorial d'un syndicat mixte dans l'Indre
  • RN : Aleksandar Nicolic, délégué départemental du Rassemblement national en Eure-et-et Loire
  • Majorité présidentielle : Marc Fesneau (Modem), ministre des relations avec le Parlement en attente. Il pourrait être le candidat de la Majorité présidentielle
  • Liste citoyenne : Gildas Vieira, président de la France autrement, qui rassemble selon lui 5.100 sympathisants de tous bords politiques.