Rénovation énergétique : à quoi avez-vous droit depuis le 1er octobre avec le dispositif "Ma Prime Rénov" ?

Depuis le 1er octobre, le dispositif "Ma prime rénov'" est ouvert à tous les propriétaires sans condition de revenu. Dans le cadre du plan de relance, le dispositif a été doté de 2 milliards d'euros supplémentaires.
Une banderole "passoire thermique !" accrochée au balcon d'un HLM.
Une banderole "passoire thermique !" accrochée au balcon d'un HLM. © MAXPPP
Inauguré le 1er janvier 2020, la plateforme "Ma Prime Rénov'" est destinée à octroyer aux Français des aides pour rendre leur logement moins gourmand en énergie. L'idée est d'accompagner et d'aider les propriétaires de logements - surtout ceux en situation de précarité énergétique - à effectuer des travaux relatifs à l'isolation, au chauffage, à la ventilation, ou bien à faire réaliser un diagnostic et un audit énergétique. Depuis son lancement, la plateforme aurait reçu 2 millions de visites, 100 000 demandes d'aides dont 75 000 déjà accordées, d'après le gouvernement. Et depuis ce 1er octobre, le dispositif, d'abord destiné aux personnes propriétaires du logement depuis 2 ans et l'occupant comme domicile principal, est désormais étendu "à l’ensemble des propriétaires, quels que soient leurs revenus, qu’ils occupent leur logement ou qu’ils le mettent en location", a expliqué la ministre chargée du Logement Emmanuelle Wargon.
 

Nous avons également souhaité ouvrir l’aide aux copropriétés qui, en dehors des plus fragiles, ne bénéficiaient pas jusqu’ici de soutien public. Les travaux faisant l’objet d’un devis à compter du 1er octobre seront éligibles aux nouvelles modalités de l’aide

Pilotées par l'Agence nationale de l'habitat (Anah), les différentes aides à la rénovation énergétique, comme le programme Habiter Mieux, Ma Prime Rénov' ou encore les Certificats d'économie d'énergie (CEE) permettraient "d’atteindre des niveaux d’aide allant jusqu’à 90 % du coût total des travaux pour les ménages les plus modestes" d'après le ministère.

En Centre-Val de Loire, un ménage sur quatre est en situation de précarité énergétique, et pourrait donc profiter d'une meilleur efficacité de son chauffage et de son isolation. Pour savoir à quelles aides vous avez droit, un simulateur est disponible sur le site de Simul'aides
Selon le simulateur, un célibataire orléanais, salarié du secteur privé et gagnant 26 000 euros bruts par an pourra bénéficier d'aides estimées à partir de 1000 euros pour refaire l'isolation intérieure et installer une chaudière à gaz haute performance. Un foyer berrichon avec un couple et deux enfants, propriétaires d'une maison chauffée au fioul, pourront quant à eux prétendre à une prime d'au moins 7000 euros pour réaliser un audit et un diagnostic énergétiques ainsi que l'étude et les travaux nécessaires pour installer, par exemple, une chaudière à gaz et un système de chauffage via un poêle à granulés.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation économie logement société énergies renouvelables énergie environnement