Cet article date de plus de 6 ans

Les agriculteurs bloquent l'accès à la base-travaux de la LGV à Nouâtre (Indre-et-Loire)

Une trentaine d'agriculteurs ont bloqué, ce lundi, l'entrée du centre de maintenance de la Base-Travaux LGV de Nouâtre (Indre-et-Loire). Ils dénoncent le non respect, par le maître d'oeuvre Coséa, des aménagements prévus. Des négociations sont en cours à la sous-préfecture de Chinon. 
Les agriculteurs sont rassemblés, ce lundi matin, à l’entrée de la Base-Travaux LGV de Nouâtre (Indre-et-Loire). Ils étaient une vingtaine avec leurs tracteurs.

Ils ont bloqué l’accès au centre de maintenance. Une opération pour "dénoncer les nuisances causées par les travaux de la Ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique (LGV)". Ils ont rappelé également que : "la construction a détruit plus de 1.000 hectares de surface agricole en Indre-et-Loire, soit huit exploitations".


Ils souhaitent aujourd’hui que le constructeur Coséa respecte ses engagements concernant l'aménagement des abords des voies.

Des négociations sont en cours. Une délégation est reçue en sous-préfecture de Chinon. Le blocus a été levé en début d'aprsè-midi. 

► Reportage de Patrick Ferret et Luc Perrot




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie