Vive le week-end, encore un petit tour et vive le printemps !

Publié le Mis à jour le
Écrit par PASCALE MENARD

Ce week-end haut en couleur ouvre les portes du printemps, fête la Saint-Patrick en fanfare, déroule le tapis rouge des carnavals et réserve bien d’autres surprises !

Nuit celtique

 

Si vous entendez le prénom Patrick, à qui pensez-vous ?



Un visage vous vient à l’esprit, peut-être même deux, trois ou davantage.

Réfléchissons, 1,2,3 et 4. Sans compter les Patrick célèbres, chanteurs, acteurs, écrivains, sportifs…. Le jeu du « cherchez les Patrick » sera donc notre challenge du week-end.



En 1956, 21353 garçons ont reçu le prénom Patrick. Depuis 1900, nous comptons 394493 Patrick mais ces dernières années, ce prénom se fait rare ; 46 en 2015.

Un petit Patrick a de fortes chances de ne pas rencontrer une multitude de petits copains qui portent le même prénom.



La fête du Shamrock



Le 17 mars, et tout le week-end, les Patrick seront à l’honneur.

Mais connaissez-vous l’histoire de ce prénom ?

Saint-Patrick, patron des Irlandais, n’est pas né en Irlande mais en Ecosse vers l’année 385. Adolescent, il fut enlevé par des pirates Irlandais et vendu en tant qu’esclave. Il vécut en Irlande comme berger jusqu’à l’âge de 20 ans. Un jour, il eut une vision de Dieu qui lui suggérait de s’enfuir et de regagner sa terre natale. Il réalisa cette prophétie mais il se rendit compte qu’il ne se sentait plus chez lui dans son pays. Il voyagea beaucoup avant de s’installer définitivement en Irlande. Il se consacra à prêcher l’évangile pour convertir l’Irlande au christianisme.

La légende raconte qu’il a utilisé un trèfle pour expliquer le concept de la Sainte Trinité. Depuis ce jour, le trèfle est l’emblème national de l’Irlande, et les Irlandais le portent fièrement à la boutonnière le jour de la Saint-Patrick, également appelée « fête du Shamrock ».



Il était une fois….





La vie de Saint-Patrick est relatée par un nombre limité de textes authentiques sur lesquels se sont greffées de nombreuses légendes à des époques différentes.

Grâce à son bâton magique, Saint-Patrick aurait chassé les serpents de l’Irlande qui ont tous été engloutis dans l’océan. Comme il en restait un dernier, il lui présenta une petite boite dans laquelle il le somma d’entrer. Le serpent déclara que la boite était trop petite pour le contenir, mais Saint-Patrick lui soutint le contraire. Après une longue discussion, le serpent décida finalement de rentrer dans la boite pour prouver à Saint-Patrick que la boite était trop petite pour lui. A peine le serpent était-il entré dans la boite que le rusé Saint-Patrick la ferma et la jeta dans la mer. Depuis ce jour, il n’y a plus de serpents en Irlande ; une bonne nouvelle pour les ophiophobes.

Les scientifiques ont une tout autre explication, c’est en fait, à cause des températures irlandaises, que les reptiles à sang-froid fuient les terres de la belle Irlande.

Bon, il faut bien avouer que cette petite discussion entre Saint-Patrick et un serpent peut laisser perplexe mais n’est-pas cette magie et cette envie d’y croire malgré tout qui fait la beauté des légendes et des histoires de notre enfance.

Parmi les symboles de la Saint-Patrick, n’oublions pas de citer « les leprechauns », de petits elfs, farfadets malicieux qui aiment faire des blagues aux humains. Ils possèdent une marmite remplie d’or qu’ils cachent généralement au pied d’un arc en ciel.



Cette année, nous sommes chanceux. Le 17 mars se fête un vendredi, l’occasion de prolonger le plaisir de la danse et de la musique irlandaise, bretonne et écossaise pendant le week-end pour célébrer les Patrick, Patrice et Patricia dans notre belle Touraine.

 

Puissiez-vous avoir une maison contre le vent, un toit contre la pluie, l’amour d’une famille unie… 

Vœux de la Saint-Patrick



 









Chambray-lès-Tours – Musique et danse Irlandaise

Groupe des Ghillie’s § Breizh Jiggers

Vendredi 17 mars – 20h30

Espace Culturel Yves Renault

15 à 22 € (Gratuit - de 12 ans)



Monts – Fest-Noz

Espace Jean Cocteau

Samedi 18 mars – 20h30

5 à 10 € (Gratuit – de 10 ans)



Veigné – Nuit celtique

Groupe Tro mad

Samedi 18 mars - 20h30

Salle des fêtes – 9 €

(Gratuit – de 15 ans)



Bourgueil – Concerts de l’harmonie

Et du groupe Branwen

Samedi 18 mars –  20h30

Salle des fêtes – 4 €




 

Des œufs plein les yeux



 

Qui de l’œuf ou de la poule est arrivé en premier ? Une interrogation qui perdure au fil des affirmations qui se contredisent. Ce week-end, c’est l’œuf qui sera l’élu ; décliné sous toutes ses formes et couleurs.

La magnifique salle des fêtes de Tours se métamorphose en nid précieux. Des œufs plein les yeux : peints, creusés, brodés, inscrustés de pierres fines ou précieuses, ornés de dentelles ou de décalcomanie, sculptés à la fraise de dentiste !  Tout est permis pour décorer les œufs de poule, caille, autruche, pigeon, oie, cane, émeu…

Les artistes utilisent des techniques différentes comme le « pyssanki » ou « œuf écrit ».

L’art de la pyssanka est très vieille tradition ukrainienne. Cette coutume consiste à peindre et dessiner des œufs avec des motifs et des symboles variés, chaque couleur donne un sens. On y ajoute aussi des étoiles à 4 ou 6 branches, symboles de lumière, de beauté, de pureté et de perfection. L’œuf représente l’origine de la vie, les « pyssanki » agissent comme des talismans ou des porte-bonheurs.





Œuf tirelire





Une manifestation de bonne augure et une bonne action. En participant à ce salon et en offrant l’œuf de l’amour et de l’amitié, vous serez un acteur actif de la cause défendue par les deux Lions Clubs de Tours et Amboise organisateurs de cette manifestation originale.

Les bénéfices de l’évènement permettront de financer le don d’un chien-guide d’aveugle pour un enfant tourangeau, le jeune Matéo.

Deux jours pour mettre tous nos œufs dans le même panier !

Est-ce l’œuf le père de la poule ou la poule la mère de l’œuf ?

 

Raymond Devos



 



16ème salon International de l’œuf décoré

Samedi 18 et dimanche 19 mars à l’hôtel de ville de Tours

10h à 18h30 – 6.50 €




 

Carnaval en Touraine



 

Deux jours pour mettre les masques, mais attention, tout est dans le thème. Alors choisissez bien votre destination ou changez de costume entre vos escapades carnavalesques.

Samedi, sous un air de Samba, vous pousserez les portes du conte de Lewis Caroll à la rencontre du monde enchanté d’Alice au pays des merveilles.

Sous les traits d’un lapin blanc, d’un loir, d’un oiseau, d’une carte à jouer ou d’une montre à gousset, vous avez rendez-vous avec le carnaval d’Azay-le-Rideau.



A quelques kms à vol d’oiseau, (pratique si vous avez choisi le déguisement de l’oiseau Dodo), La ville de Langeais propose des séances maquillages pour les enfants, un défilé au rythme de la Samba ainsi qu’une pause gourmande. Pour clôturer la soirée en confettis, l’embrasement du bonhomme carnaval et un lâcher de lanternes pour laisser voler les vœux des enfants dans les cieux.





En avant la musique



 

Dimanche, tendance générale au voyant et au clinquant, place aux années 80 à Saint-Avertin. Perruques de couleurs, teintes fluos, paillettes, pantalons « pattes d’eph », robes courtes flashies,  tee-shirts aux couleurs vitaminées, boucles d’oreilles et bracelets en plastique. 

La grande parade réunira les artistes de la Compagnie D, La Bandajul et les Fées Funky.

Eh oui, c’est dans ces moments que l’on regrette d’avoir dilapidé le trésor de nos vêtements d’avant-hier dans les vide-greniers ou dans les vide-poubelles !

A Fondettes, c’est la roue de la fête foraine qui nous fait tourner la tête. Bon, il suffit juste d’un  peu d’imagination pour se métamorphoser en barbe à papa, en praline, en auto-tamponneuse ou en cheval de bois.





Au bal /au bal masqué/Ell’danse, ell’danse au bal masqué/Ell’ne peut pas/S’arrêter, ohé, ohé/De danser, danser, danser au bal masqué

La Compagnie Créole



 





Azay-le-Rideau

« Alice au pays des merveilles »

Samedi 18 mars – 14h00



Langeais

Samedi 18 mars – 14h45



Fondettes

Ambiance fête foraine

Samedi 18 mars – 14h30



Saint-Avertin

Thème des années 80

Dimanche 19 mars – 15h00

 

3 PETITS TOURS ET PUIS S’EN VONT…

 

Puces et chines

 

Puces, chine, brocante, bourse, vide-grenier, vide-dressing, vide-ta-chambre, vide-jardin…

Une jolie guirlande de mots qui hument bon la récup, le recyclage et les bonnes affaires.

L’hiver va bientôt fermer ses volets et le printemps ouvrir ses pétales. Il est temps de dire au-revoir aux dimanches au coin de la cheminée, aux siestes sous les plaids, aux soupes chaudes, fondues et raclettes.



Vive le printemps



Le printemps fera ces premiers pas ce lundi 20 mars et nous allons pouvoir reprendre très vite nos activités de loisirs en plein-air. Ce week-end de transition nous propose des rendez-vous de chine en intérieur et extérieur en osmose avec les cycles de la nature.

Un petit coup de cœur pour les puces des couturières, l’occasion d’acheter ou de vendre de la  laine, du tissu, des dentelles, des machines à coudre et des livres sur les loisirs créatifs.

Et si je me tricotais une belle écharpe toute chaude pour l’hiver prochain ! Non, je plaisante, je vais plutôt me lancer dans la confection d’un joli paréo en attendant l’été.



Y a le printemps qui te réveille, vive la vie et vive le vent, et vive le printemps

Michel Fugain





 





Dimanche 19 mars



Chinon – Les puces des couturières

Chapelle Mirabeau

Renseignements au 02 47 93 49 88



Saint-Patrice – Brocante et vide-grenier



Villandry – Vide dressing pour toute la famille

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité