Loi Travail : après les carburants, l'électricité. La centrale nucléaire de Chinon en grève

Belleville-sur-Loire (Cher) est l'une des quatre centrales nucléaires de la région / © Loïc Blache
Belleville-sur-Loire (Cher) est l'une des quatre centrales nucléaires de la région / © Loïc Blache

Mardi soir, les salariés de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube) ont voté la grève et l'arrêt de la production d'électricité pour jeudi. La région Centre-Val de Loire dispose de quatre centrales nucléaires. La grève a été votée à la centrale de Chinon dès ce mercredi soir 21h00

Par E.C/AFP/Francetv info

Après les carburants, l'électricité : Chinon vote la grève

Dans le sillage des blocages de raffineries et de dépôts de carburants, qui provoquent un début de pénurie dans les stations-service, les salariés de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube), réunis en assemblée générale mardi 24 mai, ont voté la grève et l'arrêt de la production d'électricité, selon les informations de France 2 et de francetv info. Le réacteur numéro 1 de ce site de l'Aube est déjà à l'arrêt pour un problème technique. Le réacteur numéro 2 devrait, lui, être arrêté jeudi. A l'instar de Nogent-sur-Seine, la grève a également été votée à la centrale de Chinon (Loir-et-Cher) dès ce mercredi soir 21h00. Une baisse de production est à prévoir. 

Quatre centrales nucléaires en région Centre-Val de Loire

Au plan national, la CGT-Energie a appelé, mardi, à un mouvement d'action, jeudi, notamment dans ses centrales nucléaires, "le plus fort possible". Elle n'exclut pas "des baisses de charges" électriques. "On sent clairement que le mouvement de contestation monte", a assuré la CGT à l'AFP. Le syndicat souhaite "le retrait de la loi travail", mais entend également réitérer ses inquiétudes quant à l'avenir de la branche énergétique.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole d'EDF a déclaré qu'il était "'difficile" de prévoir les conséquences sur la production électrique : "Cela pourrait entraîner des baisses de charge" en cas de forte mobilisation sur les sites, tout dépendra de l'ampleur de la grève, a-t-il ajouté.

La région Centre-Val de Loire possède quatre centrales nucléaires : Belleville-sur-Loire (Cher), Dampierre-en-Burly (Loiret), Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher) et Chinon (Indre-et-Loire).

Que se passerait-il si la production des centrales baissait ?

►Explications dans le 19/20 avec Pierre Bouchenot 

Que se passerait-il si la production des centrales nucléaires baissait ?
Mardi soir, les salariés de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube) ont voté la grève et l'arrêt de la production d'électricité pour jeudi. La région Centre-Val de Loire dispose de quatre centrales nucléaires. La grève a été votée à la centrale de Chinon dès ce mercredi soir 21h00. Que se passerait-il en cas de baisse de la production d'électricité ou d'arrêt total ?  - P.Bouchenot

 

Sur le même sujet

Les + Lus