• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Zoo, aquarium : les nouvelles arches de Noé

© Troisième Œil Productions - France 3 Centre-Val de Loire
© Troisième Œil Productions - France 3 Centre-Val de Loire

Longtemps considérés comme de simples lieux de visites et de loisirs, de nombreux aquariums et zoos s’engagent dans des programmes de conservation des animaux et jouent un rôle essentiel dans la protection et la sauvegarde des espèces rares, menacées ou disparues.
 

Par Aurélie Vergne

Le 6 mai 2019 était divulgué un chiffre choc : un million d’espèces animales et végétales – soit une sur huit – risquent à brève échéance de disparaître du fond des océans et de la surface de la Terre.
 

Aquariums et Zoo aident à la préservation des espèces

Face à ce triste constat, les aquariums et les zoos jouent désormais un rôle central et prennent une part active dans la conservation des espèces en danger allant jusqu’à représenter, pour nombre d’entre elles, le seul espoir.

C’est le cas du petit poisson Cyprinodon alvarezi, qui aurait complètement disparu sans l’aide des zoos, notamment ceux de Bristol et Londres. Cette espèce endémique du Mexique est en effet aujourd’hui totalement éteinte à l’état naturel. 

Un stock génétique 

Si par le passé la reproduction d’animaux n’avait pour but que la présentation des bébés au public, aujourd’hui la multiplication des naissances permettrait la constitution d’un « réservoir » d’animaux suffisant pour assurer leur avenir.

En France, plus de 750 naissances d’animaux ont par exemple été enregistrées au ZooParc de Beauval en 2017, parmi lesquelles des espèces rares comme le panda géant ou le lamantin. Mais le zoo est aussi à l’initiative de la première banque de semences mondiale d’éléphants sauvages.

Aux États-Unis, le Parc animalier de San Diego a lancé un programme d’élevage de panthères de l’amour, une espèce très menacée puisqu’il ne reste que 80 spécimens à l’état sauvage et seulement 220 à travers les programmes mondiaux de conservation. Ce zoo américain abrite également la plus grande collection de cellules animales du monde.

Grâce à de nombreux programmes de ce genre, plus de 400 zoos à travers le monde constituent une sorte de stock génétique qui pourrait, dans le futur, servir à des réintroductions d’animaux disparus dans la nature.

La conservation des espèces, au même titre que la recherche et la sensibilisation, est désormais devenue une des missions de ces parcs zoologiques qui tous ensemble forment une grande arche de Noé des temps modernes.
 

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus