120 athlètes au départ du 12e triathlon de Piana

La plage d'Arone a accueilli ce dimanche le 12e triathlon de Piana. 120 athlètes, toutes catégories ont répondu à l'appel des organisateurs. Un succès populaire qui confirme la belle santé de la discipline dans l'île.

© Xavier Pierlovisi/FTVIASTELLA
Sur la plage d’Arone ça trépigne. Le 12e triathlon de Piana affiche complet, mais le programme du jour peut donner le vertige. « On est parti pour 750 mètres de natation. Et puis ensuite cette remontée vers le village de Piana qui à l’aller va être relativement difficile. La descente va être technique et ultra rapide. Puis une fois arrivés dans l’air de transition, on va partir pour six kilomètres de course à pied », énumère Sauveur Nicolas, président Corsica Triathlon Club d'Ajaccio.

120 athlètes sont en lice. Ils ont un objectif : repousser leurs limites à l’extrême. Nager, courir ou pédaler, ce triple effort résonne comme un hymne à la démesure. « Il faut s’entraîner dur, ça prend du temps en termes de volume horaire. Là où c’est intéressant, c’est que comme les groupes musculaires qui travaillent ne sont jamais les mêmes, on peut le faire sans se blesser », explique un sportif. « Le triathlon est un mode de vie. Ca épanouit le quotidien, ça complète la vie familiale, la vie professionnelle. C’est un bon dérivatif dans la société pour s’évader un petit peu des soucis quotidiens », estime un autre.

© Xavier Pierlovisi/FTVIASTELLA
© Xavier Pierlovisi/FTVIASTELLA


Avec 450 licenciés, dont 50 % de jeunes et sept clubs, le triathlon corse ne connaît pas la crise. La flambée des chiffres ne s’arrête pas là. La saison dernière, 15 épreuves ont garni le calendrier régional. Plus de 2 500 athlètes, toutes catégories confondues, ont pris part aux évènements.

C’est un véritable succès populaire. « C’est du sport de pleine nature. Les jeunes viennent, on fait du VTT, on fait du vélo de route dont on vient au triathlon assez naturellement. Et puis vivre un triathlon, c’est une vraie aventure. Enchainer la natation, le vélo et la course à pied, c’est une aventure. Je pense que les jeunes sont très intéressés par ça », indique Eric Saez, président Ligue Corse de Triathlon.




Pour les athlètes insulaires, le programme 2018 s’annonce particulièrement attrayant. Championnat de France, jeux des îles, Ironman de Nice, mondiaux d’Hawaii, la saison est placée sous de très bons auspices.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter