Cet article date de plus de 8 ans

Nouvel assassinat en Haute-Corse, un mort et un enfant blessé à Calvi

Âgé d’une trentaine d’année, Jérémy Mattioni a été assassiné par un ou plusieurs hommes armés alors qu’il circulait à bord de son véhicule.
Le 7 décembre à Calvi, Haute Corse
Le 7 décembre à Calvi, Haute Corse
Selon les premiers éléments de l'enquête, Jérémy Mattioni a été pris pour cible alors qu'il était au volant de sa voiture, route du Stade à Calvi en Haute Corse.  Il aurait tenté de se soustraire aux tirs de ses agresseurs en s'échappant de son véhicule, avant de s'écrouler quelques mètres plus loin, mortellement touché. Témoin de la fusillade, le beau-fils de la victime qui se trouvait à ses côtés dans la voiture. Âgé de 11 ans, le jeune garçon a été blessé par plusieurs projectiles à l'épaule. Son pronostic vital n'est toutefois pas engagé. Pris en charge par les secours, il a été évacué vers l'hôpital de Bastia en ambulance, l'hélicoptère de la Sécurité Civile ne pouvant pas décoller en raison du mauvais temps.
Moins d'une heure après les faits, un véhicule a été retrouvé sur la commune de Cateri, entièrement carbonisé, à l'intérieur duquel les enquêteurs ont découvert des armes, accréditant la thèse de plusieurs tireurs. Une enquête de flagrance a été ouverte par le parquet de Bastia. Jérémy Mattioni était connue des services de police pour des faits de délinquance. Le procureur de la République à Bastia, Dominique Alzeari, s'est rendu sur place dans la soirée.
##fr3r_https_disabled##La victime était sous contrôle judiciaire

Pris pour cible à bord de sa voiture, Jérémy Mattioni, patron de la boîte de nuit «le Before» à ïle-Rousse , est parvenu à s'extraire du véhicule avant de décéder quelques mètres plus loin. Son beau-fils, resté dans la voiture, a été blessé à l'épaule. Pris en charge par les pompiers, il a été transporté par la route à l'hôpital de Bastia, escorté par la gendarmerie. Les agresseurs, comme lors de tous les assassinats précédents, sont parvenus à s'enfuir. Une voiture brûlée, avec des armes à l'intérieur, a été découverte peu après dans les environs du village de Cateri, à une quinzaine de kilomètres de Calvi, où d'importantes recherches ont été déclenchées par les enquêteurs.
«C'est une exécution d'une violence inouïe, en présence d'un enfant, avec un tir d'achèvement et avec utilisation de plusieurs armes puisque l'on peut voir près du véhicule criblé de balles des munitions d'armes de chasse et certainement d'armes automatiques», a déclaré le procureur de la République de Bastia, Dominique Alzéari. L'enfant a été «relativement légèrement blessé» et son pronostic vital n'est pas engagé. Le procureur a ajouté qu'il était «trop tôt» pour faire le lien avec d'autres assassinats.
Jérémy Mattioni avait été plusieurs fois condamné à «des peines assez importantes pour vols qualifiés et était sorti récemment de détention», a également déclaré Dominique Alzéari. Il était placé sous contrôle judiciaire «qu'il respectait», a-t-il ajouté. Il avait aussi été mis en examen dans d'autres affaires de vols qualifiés, atteintes aux biens et escroqueries, dans d'autres juridictions qu'en Corse.

Le vingtième homicide de l'année

C'est le second homicide en moins de deux mois dans la région de la Balagne. Le 16 octobre, Jean-Do Allegrini-Simonetti, un entrepreneur de BTP de 50 ans, avait été découvert dans une voiture criblée de balles, le matin même de l’assassinat médiatisé de l'avocat d'Antoine Sollacaro à Ajaccio. Ce nouvel assassinat porte à vingt le nombre d'homicides survenus en Corse depuis le début de l'année.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers