Le navire "Excelsior" remplaçant du "Napoléon Bonaparte"

La compagnie maritime SNCM a prévu d'affrêter un navire italien, l'Excelsior, pour remplacer les rotations du Napoléon Bonaparte entre la Corse et le Continent à partir du mois de février.

2253 passagers et 760 voitures

Pour remplacer son navire lors de la saison 2013, la société nationale maritime Corse Méditerranée est donc en train de finaliser l’affrètement d'un navire mixte de 202 mètres, l'Excelsior, propriété de l’armement italien Grandi Navi Veloci qui tourne actuellement entre Gênes, Barcelone et Tanger Med. Construit en 1999, l'Excelsior permet l'embarquement de 2253 passagers et de 760 voitures, une capacité quasi identique à celle du Napoléon Bonaparte.

Selon nos informations, l'Excelsior ne devrait cependant pas toucher le port de commerce de Bastia pour des raisons de sécurité. Le port de Bastia ne peut pas accueillir des navires de plus de 180 mètres à quai, et en cas de vent fort, la longueur de l'Excelsior lui interdit toute manoeuvre d'évitement dans le bassin Saint-Nicolas.

Lors de son exploitation, les rotations Corse-Continent du navire italien ne devrait donc concerner que le port d'Ajaccio. Le navire de la SNSM, Daniel Casanova, devrait lui assurer le passage sur Bastia.

Le Napoléon Bonaparte en cale sèche

Après une semaine de pompage, le Napoléon Bonaparte est sorti le 14 décembre de la vase dans laquelle il reposait depuis son accident dans le port de Marseille, le 28 octobre. Le navire présente néanmoins une gite tribord, côté quai, nécessitant la présence permanente d'un remorqueur à ses côtés, selon l'hebdomadaire de l'économie maritime, Le Marin.

Le Napoléon Bonaparte devrait être remorqué à partir du 21 décembre, dans une des cales sèches du Chantier naval de Marseille où il va passer plusieurs semaines. Viendra alors, une phase d'expertise pour déterminer à la vue des dégâts, si le navire pourra ou non continuer son exploitation, et dans l'affirmative, évaluer la durée et le coût des réparations nécessaires à sa remise en service.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité