• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le procureur a requis trois mois de prison avec sursis contre Alain et Alexandre Appieto

Difficile d'accéder à la Cala di Fica / © FTViastella
Difficile d'accéder à la Cala di Fica / © FTViastella

 Alain Appietto et son fils Alexandre comparaissaient ce mardi  devant le tribunal correctionnel d'Ajaccio pour violence en réunion. Ces propriétaires d'un établissement de plage à Cala di Fica  en Corse du sud sont poursuivis pour avoir agressé en Juillet dernier deux militantes  écologistes. 

Par Jean Crozier

Les deux femmes agressées en juillet dernier sont des militantes du GARDE, une association de défense de l'environnement. 
DMCloud:49479
Rixe ou bousculade ? Délibéré le 7 mai
Deux militantes écologistes avaient été agressées le 28 juillet à Ajaccio (Corse-du-Sud) -précisait alors l'AFP- après avoir accompagné une équipe de journalistes de télévision sur un accès au littoral, considéré par elles comme "bloqué illégalement", a-t-on appris auprès de leur association.

"Les militantes avaient emmené à Cala di Fica l'équipe de Direct 8 qui réalisait un reportage de 90 minutes sur le littoral corse pour leur montrer un exemple de blocage illégal d'accès au sentier par des propriétaires privés alors qu'il devrait être accessible au public, selon la loi", a déclaré un membre de l'association environnementale le Garde, confirmant une information révélée par radio France Bleu Corse Frequenza Mora.


Récurrent problème de l'occupation du domaine public maritime

En août 2011, deux journalistes de France 3 Corse avaient été agressés lors d'un reportage par un propriétaire de paillote à Coti-Chiavari (Corse-du-Sud), considéré comme un exemple "d'occupation par la force du domaine public maritime", selon le Collectif pour la loi littoral.
Le problème de l'occupation du domaine public maritime, détaillé dans le livre "Razzia sur la Corse" d'Hélène Constanty, est récurrent dans l'île de Beauté où de nombreuses paillotes s'installent en toute illégalité en bord de mer et restent en place malgré les injonctions de la justice.

Sur le même sujet

La dédicace de Nicolas Sarkozy à Baleone attire près d’un millier de personnes

Les + Lus