• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

L'A. C. Ajaccio ramène un bon point de Sochaux

Adrian Mutu à Montbelliard, le 6 avril / © SEBASTIEN BOZON / AFP
Adrian Mutu à Montbelliard, le 6 avril / © SEBASTIEN BOZON / AFP

Dans un match entre concurrents directs au maintien, Sochaux et Ajaccio se sont neutralisés au terme d'une partie cadenassée (0-0)

Par Jean Crozier avec AFP

Les deux équipes, qui restent au-dessus de la ligne de flottaison après ce nul, semblant désirer avant tout ne pas perdre pour ne pas lâcher de précieux points.
Elles se trouvent désormais sous la menace de Nancy qui continue sa remontée au classement.
L'AC Ajaccio ramène un bon point


Dangereux les insulaires​

A défaut de dominer les débats au cours d'une partie longtemps insipides,  les Insulaires eurent le mérite de se montrer les plus dangereux durant la première heure de jeu.

Les hommes d'Albert Emon regretteront notamment que l'attaquant roumain Ardian Mutu n'ait pas accroché le cadre en préférant la force à la finesse (12e) et qu'André ne se soit top précipité au moment d'ajuster Pouplin (40e).
L'ancien sochalien Sigamari Diarra n'a pas connu plus de réussite en raison d'un superbe réflexe du portier sochalien Simon Pouplin (55e).

Régulièrement battu cette saison, Sochaux s'est montré plus prudent qu'a l'accoutumée.


Impeccable Ochoa

La peur, sans doute, de se faire distancer à jouer sur l'état d'esprit des hommes d'Eric Hély qui auraient toutefois pu ouvrir le score en première période sur une tête de son attaquant Cédric Bakambu (21e).

Décisif à Lyon la semaine dernière, l'attaquant butait cette fois sur un impeccable Ochoa.

Plus offensifs après l'entrée de Sloan Privat en lieu et place d'un Ryad Boudebouz transparent, les Franc-comtois ne parvenait néanmoins pas à faire vaciller une formation corse qui choisissait de préserver le point du nul lors des derniers instants. Aussi volontaires soient-ils, le coup de tête de Carlao (57e) et le coup-franc vicieux de Nogueira (70e) n'offraient finalement qu'un léger frémissement aux supporteurs sochaliens.


Un point précieux

Ajaccio repart finalement de Bonal avec un point précieux que les Corses tenteront de bonifier la semaine prochaine à l'occasion de la réception de Nancy.
Sochaux essaiera de son côté de confirmer ses bonnes dispositions face aux équipes de tête lors d'un périlleux déplacement à Nice.

Albert Emon (entraîneur d'Ajaccio)

 "Même si nous n'avons pas assisté à un grand match ce soir, je reste satisfait de la performance réalisée par mon équipe.
J'ai des regrets mitigés dans le sens où l'on prend malgré tout un bon point à l'extérieur.
Perdre aurait été difficile à accepter compte-tenu de notre prestation. Notre première période a été intéressante.
En jouant long en seconde période, Sochaux nous a obligés à reculer et nous avons été moins dangereux offensivement.
On fait partie d'un groupe de sept-huit équipes qui bataillent pour se maintenir en Ligue 1.
Dans cette lutte chaque point compte."

Sur le même sujet

Visite d’Edouard Philippe en Corse : les annonces sur l’avenir énergétique de l’île

Les + Lus