• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Alcoolisme: des groupes d'entraide pour sortir de la maladie

L'alcool tue chaque année 49.000 personnes en France / © PHILIPPE HUGUEN/AFP
L'alcool tue chaque année 49.000 personnes en France / © PHILIPPE HUGUEN/AFP

L'alcoolisme, reconnue comme une maladie par l'OMS (Organisation mondiale de la santé), est la deuxième cause de mortalité évitable en France. Des associations d'alcooliques anonymes viennent en aide à celles et ceux qui veulent en sortir. Trois groupes de paroles existent en Corse.

Par Grégoire Bézie

Autour de la table, ils sont femme de ménage, chefs d'entreprise, retraités. Que ce soit à la paroisse Saint-Pierre à Bastia, dans une salle annexe de l'église Saint-Théophile de Purette, près de Corte, ou à l'association du quartier de Pietralba à Ajaccio, ce qui les réunit à chaque réunion, c'est le désir d'arrêter de boire, de trouver la force de tenir bon.

"Le mois prochain ça fera un an, ma première bougie", témoigne une femme devant les membres de son groupe. "J'ai tout perdu, mais heureusement qu'il y a eu ces réunions".

Comme aux Alcooliques anonymes, ces groupes fonctionnent à partir de réunions régulières et offrent ainsi la possibilité à une personne souffrant de troubles d’alcoolisation d’en rencontrer d’autres pour partager son expérience de l’alcool. "Moi ce que j'ai envie de vous dire c'est que j'ai envie de boire. Ça, ça n'a pas changé".

Mais il faut tenir insiste Anita, fondatrice du groupe bastiais, abstinente depuis trois ans: "Il faut appeler, (...) des fois rien que de parler pendant dix minutes,un quart d'heure, ça peut aider à passer le cap de l'envie de l'alcool" explique-t-elle.
DMCloud:77543
Alcoolisme: la parole pour sortir de la maladie
Fabienne Girard, directrice Soins et Préventions en addictologie; Docteur Michel Cymes, animateur Magazine de la santé France 5;


L'alcool en cause dans 49.000 décès par an

Avec le centre d'addictologie de l'hôpital d'Ajaccio, celui de Bastia accompagnent chaque année, toutes addictions confondues, 1200 personnes en souffrance. En France, 49.000 décès surviennent chaque année à cause de l'alcool. Et pourtant, boire reste normal.

Les seuils définis par l'Organisation Mondiale de la Santé pour une consommation responsable fixes ainsi un maximum de 21 verres par semaine pour l'usage régulier chez l'homme (3 verres/jour en moyenne) et pas plus de 14 verres par semaine pour l'usage régulier chez la femme (2 verres/jour en moyenne).

Au delà, la frontière entre la consommation "récréationnelle" et le comportement à risque, abus et dépendance, est franchie, selon l'OMS. 

Association des alcooliques anonymes en Corse : 06 33 96 20 20


Sur le même sujet

Corse : il sera bientôt possible de payer ses impôts dans un bureau de tabac

Les + Lus