• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

“De la sueur et du travail” promet Fabrizio Ravanelli à ses joueurs

Fabrizio Ravanelli lors de sa présentation officielle au club de l'AC Ajaccio / © PASCAL POCHARD CASABIANCA/AFP
Fabrizio Ravanelli lors de sa présentation officielle au club de l'AC Ajaccio / © PASCAL POCHARD CASABIANCA/AFP

Le nouvel entraîneur de l'AC Ajaccio (Ligue 1), Fabrizio Ravanelli, 44 ans, a annoncé jeudi 14 juin, lors de sa présentation à la presse qu'il avait besoin de "joueurs qui ont la culture de la gagne", alors que le club corse s'était maintenu de justesse lors de la saison dernière.

Par Grégoire Bézie avec AFP

Pas de recrutement miracle​

Avec son adjoint, Giampiero Ventrone qui vient également de la Juventus De Turin, Fabrizio Ravanjelli se lance un défi à Ajaccio, où il entraîne pour la première fois et découvre un championnat qu'il ne connaît pas.

"On n'aura pas les moyens de faire venir des joueurs de la Juventus (où il était en charge de la formation, ndlr). On pourra en revanche engager des jeunes prometteurs ou d'autres éléments évoluant dans le Calcio" a déclaré le nouvel entraineur du club ajaccien.

"Mais je dois avant tout rencontrer et connaître les joueurs pour voir le potentiel du groupe et me faire une idée du profil recherché. Concernant le système de jeu, il est encore trop tôt pour l'évoquer. Je suis favorable à un jeu tourné vers l'offensive" a-t-il ajouté.
DMCloud:77307
ACA: conférence de presse de présentation de Fabrizio Ravanelli
Fabrizio Ravanelli, entraîneur A.C.Ajaccio; Giampiero Ventrone, préparateur Athlétique; Alain Orsoni, président A.C.Ajaccio


"Je veux des joueurs qui ont la culture de la gagne"​

Mais surtout, Fabrizio Ravanjelli a indiqué que sa "priorité" serait "le travail". "Je veux des joueurs qui ont la culture de la gagne. Il ne faut pas seulement miser sur le côté technique. Le mental, le caractère et le professionnalisme sont également très importants".

"Il faut avancer pas à pas et ne pas être prétentieux. Dans un premier temps, l'objectif reste le maintien en évitant, si possible, d'attendre la dernière journée. Ensuite, c'est le travail qui portera ses fruits et nous dira si l'on peut viser mieux. Et puis, je ne peux pas encore jauger le potentiel du groupe. Si on a un mental très fort, je pense que l'on pourra faire quelque chose d'intéressant".

Sur le même sujet

Patrimonio : le domaine Orenga va produire son premier millésime bio

Les + Lus