• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Un tué, deux blessés graves dans une fusillade en Haute-Corse liée au banditisme

Route de Silvareccio, le 3 juillet 2013 / © FTViastella
Route de Silvareccio, le 3 juillet 2013 / © FTViastella

Un homme de 25 ans a été mortellement blessé et deux autres grièvement touchés par balles dans une voiture dans le village de Casabianca, en Haute-Corse. Les faits se seraient produits mardi 2 juillet en soirée. Un quatrième homme est porté disparu.

Par S. Tieri, J. Crozier et Romain Jeanticou

Jean-Dominique Cortopossi, orignaire de Bastia, est mort peu après l'arrivée des pompiers, alertés vers 7 heures pour un accident de la circulation
routière, sur la commune de Casabianca, en Castagniccia, à quelques dizaines de kilomètres au sud de Bastia.
DMCloud:84095
Fusillade mortelle à Casabianca
Dominique Alzeari Procureur de la République de Bastia Reportage: Frédéric Danesi et Guillaume Leonetti.


Dominique Alzeari Procureur de la République de Bastia


DMCloud:83961
Casabianca : les premières images
Images sans commentaires


Dans la voiture qui avait versé dans un ravin à plusieurs dizaines de mètres en contrebas de la route, les secouristes, appelés par l'un des protagonistes, ont découvert que les victimes avaient été blessées par balles. 

En arrêt cardio-respiratoire, Jean-Dominique Cortopossi est décédé peu après. C'est la 14e personne tuée par balles en Corse depuis le début de l'année.

Deux autres hommes grièvement blessés ont été héliportés à l'hôpital de Bastia, placé sous surveillance policière. Le pronostic vital est engagé, ils sont en voie de stabilisation pour être transférés dans un établissement hospitalier du continent.

Un quatrième homme, qui se trouvait avec les victimes, a été porté disparu et est recherché par la police judiciaire et la gendarmerie, cosaisies dans l'affaire. Une des victimes aurait donné l'alerte par téléphone auprès des sapeurs pompiers. 

Un périmètre de sécurité a été dressé autour du lieu de la fusillade par la gendarmerie et le procureur de la République ainsi que le préfet de Haute-Corse se sont rendus sur place. La Police Judiciaire et la Section Recherche de la Gendarmerie sont co-saisies de l'enquête. 

Sur la commune de Piano, le 3 juillet 2013 / © FTViaStella
Sur la commune de Piano, le 3 juillet 2013 / © FTViaStella

 

Une grande confusion

Une grande confusion entourait les circonstances de cette fusillade, les enquêteurs devant déterminer si le tué et les blessés sont tombés dans un guet-apens ou s'ils se sont tiré dessus mutuellement. Une voiture serait également recherchée.

Au moins deux des trois victimes seraient des proches d'un entrepreneur de BTP et restaurateur assassiné le 28 octobre 2011 à San Nicolao, près de la station balnéaire de Moriani, à quelques dizaines de kilomètres de la tuerie de ce mercredi.

L'assassinat de Christian Leoni, 49 ans, membre supposé du gang bastiais de la Brise de mer exécuté devant son restaurant, avait été revendiqué un mois plus tard par le Front de libération nationale de la Corse (FLNC).

Le FLNC avait indiqué avoir ainsi vengé un militant nationaliste, travaillant également dans le bâtiment et l'immobilier, Charles-Philippe Paoli, 42 ans, tué par balles le 28 juin 2011 dans le même secteur alors qu'il circulait en scooter.

Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus