Cercle Wagram : Jean-Angelo Guazzelli remis en liberté jusqu'au procès

L'ancien siège du cercle Wagram, dans le 8e arrondissement parisien / © FTViastella
L'ancien siège du cercle Wagram, dans le 8e arrondissement parisien / © FTViastella

Le dernier prévenu en détention dans l'affaire du cercle de jeux Wagram à Paris a été remis en liberté jeudi 11 juillet en attendant le procès qui doit se tenir à partir du 16 septembre.

Par Romain Jeanticou avec l'AFP

Jean-Angelo Guazzelli, 60 ans était le dernier prévenu en détention dans l'affaire du cercle de jeux Wagram à Paris. Il a été remis en liberté jeudi 11 juillet, en attendant le procès qui doit se tenir à partir du 16 septembre.
Le parquet a dores et déjà fait appel de cette décision.

Le 14 juin, le tribunal correctionnel de Paris avait rejeté une précédente demande de remise en liberté.
M. Guazzelli avait assuré qu'il se "soumettrait à la justice", déterminé à s'expliquer "point par point".

Deux procès

Membre présumé du gang de la Brise de Mer, comme d'autres des 14 prévenus qui doivent comparaître à ses côtés, Jean-Angelo Guazzelli est soupçonné d'avoir été le dirigeant occulte du cercle de jeux Wagram, situé près des Champs-Elysées et aujourd'hui fermé sur décision administrative.

Un autre volet du dossier, concernant un coup de force en janvier 2011 pour chasser M. Guazzelli et son entourage du Cercle, a été jugé par le tribunal correctionnel de Paris à l'automne 2012. Neuf personnes ont été condamnées à des peines allant d'un an de prison avec sursis à six ans ferme. Le parquet a fait appel et un nouveau procès dans ce volet doit se tenir du 14 novembre au 6 décembre.

Sur le même sujet

Municipales 2020 : Entretien avec Paul-Félix Benedetti, chef de file de Core in Fronte

Les + Lus