Cet article date de plus de 7 ans

Un avion de la 2de Guerre mondiale dépouillé par des pilleurs d'épaves

Un chasseur américain, datant de la seconde guerre mondiale, immergé au large de Santa Severa, dans le Cap Corse, a été la cible d'un pillage en règle, a constaté dimanche 21 juillet, le responsable d'un club de plongée, alors qu'il effectuait une promenade sur le site sous-marin. 
Le P-47 Thunderbolt, chasseur américain de la 2de Guerre mondiale au large de Santa Severa
Le P-47 Thunderbolt, chasseur américain de la 2de Guerre mondiale au large de Santa Severa © S.LE GALLAIS
C'est lors d'une plongée dimanche matin, que Stéphane, responsable du club de plongée de Santa Severa (Haute-Corse) a fait le triste constat.

Des pièces d'un P-47 Thunderbolt, chasseur américain de la 2de Guerre mondiale, remarquablement conservé jusqu'alors, avaient été non seulement volées, mais l'épave avait été également détériorée.

"Tout le tableau du poste de pilotage a été démonté. L'aile gauche de l'appareil a été découpée pour faciliter la récupération des mitrailleuses et des balles", a-t-il expliqué.

"Une véritable catastrophe" pour le plongeur dont le site, figure surtout comme "un patrimoine de l'histoire de la Corse" à préserver.
 
Selon des témoignages, un bateau aurait été aperçu sur le site de plongée, toute la matinée du jeudi 18 juillet. L'épave qui repose sur une profondeur de 30m, reste très accessible pour la plupart des plongeurs.

Vue générale du P47-Thunderbolt de Santa Severa par 30 mètres de fond
Vue générale du P47-Thunderbolt de Santa Severa par 30 mètres de fond © S.LEGALLAIS
Poste de pilotage du chasseur P47-Thunderbolt de Santa Severa. On distingue les cadrans du tableau de bord, aujourd'hui volés.
Poste de pilotage du chasseur P47-Thunderbolt de Santa Severa. On distingue les cadrans du tableau de bord, aujourd'hui volés. © S.LEGALLAIS
Les mitrailleuses de l'aile gauche, telles qu'elles pouvaient être encore photographiées jusqu'en juillet 2013.
Les mitrailleuses de l'aile gauche, telles qu'elles pouvaient être encore photographiées jusqu'en juillet 2013. © S.LEGALLAIS
L'empennage du P47-Thunderbolt de Santa Severa, arraché par un chalut, il est à une trentaine de mètres au nord de l'épave.
L'empennage du P47-Thunderbolt de Santa Severa, arraché par un chalut, il est à une trentaine de mètres au nord de l'épave. © S.LEGALLAIS

La protection du patrimoine culturel sous-marin est assurée par la loi relative aux biens culturels maritimes de 1989. Cette loi définit les biens culturels maritimes.

Ce sont "les gisements, épaves, vestiges ou généralement tout bien représentant un intérêt préhistorique, archéologique ou historique, situés dans le domaine public maritime ou au fond de la mer dans la zone contiguë" (article 1).

Le prélèvement d'épaves est strictement interdit par la loi française et passible de poursuite. La gendarmerie maritime et les douanes de Haute-Corse ont été alertées de la situation.


Le P-47 Thunderbolt de Santa Severa
Ce chasseur américain, gît sur 28m de fond, au large de Santa Severa. Sa présence sous l'eau est due à une infortune de vol. 

A la fin de la seconde guerre mondiale, deux chasseurs américains P47 s’amusent à voltiger dans les airs. L’un passe en raz motte au-dessus du village de Porticciolo pendant que l’autre passe au-dessus de la mer, arrivé à la sortie Nord du port de Santa Severa c’est le choc.
 
L'un des deux chasseurs explose, tuant son pilote, éparpillant des débris le long de la côte est. Le second aviateur parvient tant bien que mal à amerrir. Son avion coule et se pose par 30m de fond. Le pilote est recueilli sains et sauf par les habitants du village.

Découvert dans les années 90 par un jeune plongeur, l'appareil est resté longtemps intact, avant qu'un chalut ne déchire accidentellement son empennage, le traînant à une trentaine de mètre plus au nord. C'était la seule détérioration de cette épave jusqu'à aujourd'hui. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers histoire