Corse: pollution par hydrocarbure au large de la Réserve naturelle de Scandola

Une importante pollution par hydrocarbure d'origine inconnue a été détectée lundi 2 septembre, en fin de matinée, s'étendant de la pointe nord de L'Ile Rousse jusqu'à l'île de Gargalo, aux portes de la Réserve naturelle de Scandola (Corse-du-Sud), selon le CROSS Med en Corse.

Une des perles de la Réserve naturelle de Scandola, sur la côte ouest de la Corse
Une des perles de la Réserve naturelle de Scandola, sur la côte ouest de la Corse © FTViaStella
La pollution, détectée par un hélicoptère des douanes, se présente sous la forme d'une irisation de quarante kilomètres de long et un kilomètre de large, a précisé le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de la Méditerranée.

Dans cette zone, le taux total de couverture de la pollution représente 15%. La pollution se situe à un peu plus de 5 milles (9,5 kilomètres) de la Réserve naturelle de Scandola.  

La bande de pollution est poussée par un vent de Nord-Est et un courant de Nord-Ouest qui ont tendance à l'éloigner de la côte, selon la même source.
La préfecture maritime de la Méditerranée a décidé par mesure de prévention d'envoyer sur place, un bâtiment de soutien, d'assistance et de dépollution (BSAD), le Jason, parti de Toulon. Le remorqueur de haute mer Abeille Flandres, basé à Ajaccio, doit également rallier la zone.

La Réserve naturelle de la presqu'île de Scandola est une des réserves naturelles (à la fois marine et terrestres) de France, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

En fin d’après-midi, cette pollution était en voie de dilution et ne menaçait ni le littoral Corse, ni les réserves naturelles, selon la préfecture maritime de la Méditerranée.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement pollution
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter