• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Jean-Michel Seni expulsé du domaine de Rovani à Coggia

14/10/13 - Important dispositif de sécurité autour de l'expulsion de Jean-Michel Seni et de sa famille / © FTViaStella
14/10/13 - Important dispositif de sécurité autour de l'expulsion de Jean-Michel Seni et de sa famille / © FTViaStella

Les forces de l'ordre sont intervenues lundi 14 octobre pour faire exécuter l'expulsion de Jean-Michel Seni, agriculteur du Domaine de Rovani, à Coggia. Après plusieurs années de procédures l'opposant aux nouveaux propriétaires, l'éleveur avait été condamné à quitter les lieux en mai dernier.

Par Grégoire Bézie

L'expulsion a débuté vers 7h lundi matin dans un climat particulièrement tendu. Plusieurs dizaines de gendarmes en tenue d'intervention ont pris part à cette opération, selon les informations du collectif Rovani, créé en soutien à la famille Seni.

A l'extérieur de la propriété, une dizaine de militants a tenté de s'interposer, en dressant des barrages après avoir abattu des arbres pour couper la route. Le premier camion de déménagement a toutefois pu quitter la propriété en fin de matinée, suivi par deux autres dans l'après-midi. Le déménagement doit se poursuivre encore demain. 

Jean-Michel Seni a pour sa part refusé la proposition de relogement dans un logement social, à Vico. Avec sa femme et sa fille de trois ans, l'éleveur a été hébergé par des proches. Sur le domaine de Rovani, la maison a été placée sous scellés et restera sous la surveillance des gendarmes toute la nuit. 
DMCloud:116037
Expulsion de Jean-Michel Seni du domaine de Rovani à Coggia

C'est sans doute l'épilogue d'un feuilleton judiciaire qui date de 2007. A L'époque, la famille Scatena achète le terrain qu'exploite la famille Seni depuis des générations. Le nouveau propriétaire a depuis entamé toutes les démarches pour mettre un terme au bail locatif de l'exploitant agricole, sans succès.

En 2001, la cour d'appel de Bastia condamne Jean-Michel Seni à quitter le domaine de Rovani. Mais celui-ci s'y refuse. En avril 2013, le préfet de Corse-du-Sud accorde à M. Scatena, le concours de la force publique pour procéder à l'expulsion de la famille Seni.

En mai, un comité de soutien s'organise en multipliant les recours auprès des politiques.

Le 10 juillet, Jean-Michel Seni qui a demandé la suspension de cette décision est débouté par le juge des référés.


A lire aussi

Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus