Bastia (Haute-Corse) : au cinquième jour, les “papas en souffrance” réfugiés dans une église font le point

Bastia, dans la nuit du 24 au 25 décembre / © FTViastella
Bastia, dans la nuit du 24 au 25 décembre / © FTViastella

Les pères de famille qui occupent depuis le 21 décembre le clocher de l'église Notre-Dame de Lourdes à Bastia  ont assisté à la messe de minuit le 24 décembre  et ont consacrer la journée de Noël à "faire le point".

Par Jean Crozier avec AFP

Les trois pères de famille corses qui occupent depuis le 21 décembre le clocher de l'église Notre-Dame de Lourdes à Bastia pour attirer l'attention sur le sort réservé aux pères divorcés, ont assisté à la messe de minuit et vont consacrer la journée de Noël à "faire le point", a indiqué mercredi l'un d'entre eux.

"On a assisté à la messe en nous installant à côté de l'orgue. Aujourd'hui on est un peu fébriles, on va faire le point sur notre action, prendre du recul",
a déclaré Sébastien Medori.
Cinquième journée pour les "papas perchés"
Sébastien Medori Père d'un garçon de 5 ans Reportage : Ingrid Gallou et Eric Poenca

Ces pères souhaitent alerter l'opinion publique sur la situation des "papas en souffrance", s'estimant injustement traités par la justice qui favorise, selon
eux, les femmes en se prononçant sur les gardes d'enfants lors des divorces.

Un quatrième père, Antoine Allegrini, pris d'un malaise, avait été hospitalisé mardi.

Lundi, ils ont reçu la visite de Mgr Olivier de Germay, évêque d'Ajaccio, qui s'est entretenu une heure avec eux.

A lire aussi

Sur le même sujet

Grève au service cardiologie de l'hôpital d'Ajaccio

Près de chez vous

Les + Lus