• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La diarrhée aiguë s'étend : activité forte en Corse

Interpolation spatiale des données de la semaine 04 - 2014 / © Réseau Sentinelles, INSERM, UPMC - http://www.sentiweb.fr
Interpolation spatiale des données de la semaine 04 - 2014 / © Réseau Sentinelles, INSERM, UPMC - http://www.sentiweb.fr

La gastro-entérite s'est étendue la semaine dernière en France métropolitaine, avec un seuil épidémique atteint dans dix régions dont la Corse, selon le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm.

Par Jean Crozier avec AFP

Au niveau national toutefois, le taux d'incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale n'a guère évolué depuis 15 jours, restant juste sous le seuil de l'épidémie (274 cas pour 100 000 habitants), avec 261 cas estimés la semaine dernière contre 266 la semaine précédente.

Mais alors que trois régions seulement étaient fortement touchées, le seuil de l'épidémie est désormais dépassé dans dix régions (Lorraine, Bretagne, Ile-de-France, Poitou-Charentes, Limousin, Champagne-Ardennes, Picardie, Nord Pas-de-Calais, Corse et PACA), selon les données du réseau Sentinelle.

Le réseau souligne que "l'intensification des cas de gastro-entérite" est confirmé par un autre modèle de détection, reposant sur les ventes de médicaments: la semaine dernière, deux des quatre classes médicamenteuses surveillées avaient atteint leur seuil d'alerte.

L'Institut de veille sanitaire (InVS) relève pour sa part que l'activité des services d'urgence hospitaliers pour des cas de gastro-entérite aiguë est en augmentation chez les enfants de moins de 6 ans, ainsi que chez les adultes de moins de 65 ans, même si "l'activité reste inférieure à celle observée à la même période" lors des saisons 2011-12 et 2012-13.

La grippe continue pour sa part à progresser, selon l'InVS, qui relève toutefois que les cas graves admis en réanimation ont baissé la semaine dernière.

Le réseau Sentinelles évalue pour sa part les cas de grippe vus en consultation de médecine générale à 135 pour 100.000 habitants, en dessous du seuil épidémique (174 pour 100.000 habitants).


Pour la région Corse, consulter la page dédiée du Réseau Sentinelles.

Le réseau Sentinelles en régions

Le réseau Sentinelles a mis en place un système de surveillance permettant de recueillir de manière continue, au niveau régional et départemental, des informations sur les maladies infectieuses et non infectieuses.
Actuellement, le réseau Sentinelles est constitué d'un peu plus de 1300 médecins généralistes libéraux (soit 2,2% des Médecins généralistes libéraux français métropolitains au 1er janvier 2010).

Si le résau possède une bonne représentativité nationale, son maillage reste insuffisant aux niveaux régional et départemental pour permettre d’apporter à ces échelons des données suffisamment pertinentes.

C'est pourquoi pour certaines régions, seule la situation épidémiologique régionale est décrite, tandis que pour d'autres régions, la situation épidémiologique est détaillée au niveau départementale.

Afin de répondre à cette attente, une régionalisation du réseau Sentinelles a débuté fin 2005 avec la création d'antennes régionales et interrégionales.

L' antenne Méditerranée pour les régions Corse, Languedoc-Roussillon et PACA (I Sentinelli in Tramice) est localisée à l'Observatoire Régional de Santé à Ajaccio et à l'Université de Corse à Corte.
Elle est dirigée par le Professeur Jean-Pierre Amoros (Médecin chirurgien de l'Hôpital d'Ajaccio et Professeur de l'Université de Corse).

Sur le même sujet

Sartène : des lycéens lancent leur lessive écologique

Les + Lus