• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Nice-Matin repris par un élu niçois (divers droite) associé à un fonds d'investissement européen

Devant le siège du groupe Nice-Matin, le 1 er novembre 2013 / © VALERY HACHE / AFP
Devant le siège du groupe Nice-Matin, le 1 er novembre 2013 / © VALERY HACHE / AFP

Le Groupe Hersant Média (GHM) a annoncé jeudi 6 février  dans un communiqué avoir conclu un accord avec l'entrepreneur et élu DVD niçois Jean Icart, associé à un "fonds d'investissement privé européen", en vue de leur entrée au capital du groupe Nice-Matin, dont GHM est l'actionnaire majoritaire.

Par Jean Crozier avec AFP

Lors d'un comité d'entreprise (CE) extraordinaire, "la direction du groupe Nice-Matin a soumis aux membres du CE le projet d'évolution de l'actionnariat du groupe par une prise de participation majoritaire de Jean Icart", conseiller municipal, conseiller général et métropolitain (DVD) et jusque là candidat aux municipales à Nice, "associé à un fonds d'investissement privé européen", indique GHM.

Jean Icart a précisé qu'il démissionnait "de tous ses mandats politiques" et qu'il ne se présentait plus aux élections municipales.

Selon une source proche du dossier, GHM conserverait 20% du groupe Nice-Matin.

Une holding, "Nice Morning", aurait également été créée et le nom du fonds d'investissement devrait être connu le 14 février, date d'un nouveau CE, selon la même source.

Au cours de la réunion de jeudi, "la direction de Nice-Matin a engagé la procédure d'information-consultation du CE sur le projet d'accord majoritaire négocié avec les organisations syndicales et portant sur le plan de sauvegarde de l'emploi et les mesures sociales d'accompagnement", précise encore le texte.


De 126 à 148 départs volontaires

Ce plan prévoit la "suppression de 128 postes d'ici fin 2015", selon GHM. Les syndicats parlent, eux, de 146 départs volontaires du groupe Nice-Matin, dont 126 du seul quotidien Nice-Matin, son principal titre, étalés jusqu'au 31 décembre 2015.

En grande difficulté financière, le groupe Nice-Matin, propriété de GHM, emploie un millier de salariés. Il publie notamment les quotidiens Nice-Matin (plus de
180.000 exemplaires par jour), Var-Matin, Corse-Matin et Monaco-Matin.

Le quotidien Corse-Matin et son imprimerie en Haute-Corse sont contrôlés à parité (50/50) par le groupe Nice-Matin et le groupe La Provence, désormais propriété de Bernard Tapie.

Sur le même sujet

Sartène : des lycéens lancent leur lessive écologique

Les + Lus