Cet article date de plus de 7 ans

Le premier Hackathon de Corse livre six projets

Une vingtaine de  jeunes développeurs, âgés  de 15 à 35 ans,  a travaillé en Corse durant 24 heures non stop pour proposer de nouvelles applications informatiques à partir des données publiques de l'île. 
Ajaccio, le 18 mai 2014
Ajaccio, le 18 mai 2014 © FTViastella
Dans le cadre du projet MED HOMER, la Collectivité Territoriale de Corse avec sa toute récente plate forme open data dédiée aux données publiques de l'île   organisait  les 17  et 18 mai un Hackathon : le  premier marathon numérique de Corse s'est déroulé durant 24 heures chrono à Ajaccio.

De nouvelles applis y ont vu le jour.

Hack4Med, ce premier Hackathon du projet européen HOMER s'est déroulé simultanément dans cinq pays de la Méditerranée.
Ce concours chronométré avait lieu en effet en même temps en Andalousie, en Crète, au Montenegro, au Piémont et en Vénétie.
durée de la vidéo: 01 min 45
Premier Hackathon en Corse

Pour tout savoir sur les données publiques concernant la Corse, consulter la plate forme open data de la Collectivité Territoriale de Corse.

Sur le portail internet régional  corse.france3.fr, depuis décembre 2013, accessible à partir de la page d'accueil, un dossier open data permanent est consacré aux données publiques.
Lors du premier Hackathon de Corse, le 18 mai 2014
Lors du premier Hackathon de Corse, le 18 mai 2014 © FTViastella



data.gouv.fr, la plateforme ouverte des données publiques françaises
La plateforme “data.gouv.fr” permet aux services publics de publier des données publiques et à la société civile de les enrichir, modifier, interpréter en vue de coproduire des informations d’intérêt général.
Tout le monde peut partager des données sur la plateforme “data.gouv.fr”: citoyens, services publics ou toute organisation enregistrée sous son identité de personne physique ou de personne morale.
L’inscription et l’utilisation de la plateforme sont gratuites.
Pour en savoir plus sur le fonctionnement de cette plateforme, consulter sa page wiki.

En France, la politique d’ouverture en ligne des données publiques (« Open Data »), pilotée par la mission Etalab sous l’autorité du Premier ministre depuis février 2011, est rattachée directement au Secrétaire général pour la modernisation de l’action publique
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
open data