Cet article date de plus de 6 ans

La charcuterie corse traditionnelle consacrée par l'Union Européenne

Trois spécialités de la charcuterie corse traditionnelle, provenant de la race locale de porcs noirs, vont être ajoutées à la liste européenne des produits protégés, a annoncé mercredi 28 mai la Commission européenne.

Le "Jambon sec de Corse", la "Coppa de Corse" et le "Lonzo de Corse" ont reçu les labels AOP (appellation d'origine protégée) et IGP (indication géographique protégée)
Le "Jambon sec de Corse", la "Coppa de Corse" et le "Lonzo de Corse" ont reçu les labels AOP (appellation d'origine protégée) et IGP (indication géographique protégée) © Wikipedia
Le "Jambon sec de Corse", la "Coppa de Corse" et le "Lonzo de Corse" ont reçu les labels AOP (appellation d'origine protégée) a précisé la Commission.

"Issus de la charcuterie traditionnelle corse, ces trois produits sont élaborés respectivement à partir de cuisse, d'échine et de longe de porc de la race locale nustrale, élément essentiel du terroir", a souligné la Commission.

Ils "ont constitué pendant très longtemps une des sources principales de protéines animales dans la diète insulaire corse traditionnelle", a rappelé l'exécutif européen.

Ces trois produits vont rejoindre plus de 1.200 denrées déjà protégées par l'UE pour leur origine et/ou leur qualité. La Commission bataille actuellement pour faire reconnaître ces labels par ses partenaires commerciaux, notamment les Etats-Unis.

Huile d'olive, fromages: la Corse se flatte d'être "la région française qui bénéficie du plus grand nombre" de labels de qualité, et entend poursuivre la promotion de ces traditions de qualité pour faire vivre son agriculture.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gastronomie alimentation institutions européennes