Coup de filet en Corse pour une série d'attentats commis en 2012

Cinq personnes ont été interpellées et placées en garde à vue lundi 2 juin en Corse et à Marseille dans le cadre d'une enquête portant sur une série d'attentats à l'explosif en 2012 revendiqués par le FLNC (Front de libération nationale corse), a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Par Grégoire Bézie

Plus de 70 militaires de la gendarmerie et une dizaine de policiers ont été déployés pour ce coup de filet. Les enquêteurs agissaient dans le cadre d'une commission rogatoire délivrée par le juge antiterroriste Gilbert Thiel.

Il s'agissait de la deuxième phase d'une opération entamée en novembre 2013 et qui avait déjà abouti à cinq mises en examen, celle "des exécutants de la cellule", selon une source policière. Cinq personnes ont été interpellées et placées en garde à vue à Ajaccio et à Marseille. 

"Les personnes interpellées sont suspectées d'appartenir à une association de malfaiteurs en lien avec trois séries d'attentats qui avaient notamment visé des résidences secondaires appartenant à des continentaux", a déclaré une source judiciaire. "Certains des gardés à vue appartiennent à la mouvance nationaliste et sont soupçonnées d'être les coordonnateurs ou les logisticiens d'une cellule active."

Le mouvement indépendantiste Corsica Libera et l'association Sulidarità ont appelé à un rassemblement devant la caserne de gendarmerie d'Aspretto à Ajaccio où sont entendus les suspects.

Ces interpellations interviennent alors que le nombre d'attentats est en baisse dans l'île et à une semaine de la visite du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, attendu les 11 et 12 juin sur l'île.




Sur le même sujet

Corse : trois-quarts des maires ont été victimes d’incivilités ou de menaces ces 15 dernières années

Les + Lus