• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Revenus du tourisme: la Corse peut mieux faire

© PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP
© PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP

La Corse dépend pour près d'un tiers de son PIB des revenus de la consommation touristique. Et pourtant, l'île pourrait faire mieux. Elle fait partie des huit régions françaises captant le moins de revenus de la consommation touristique. Derrière le Centre et la Bourgogne.

Par Rémi Clément

Près d'un tiers des revenus annuels de la Corse sont assurés par la consommation touristique. C'est la conclusion d'une étude réalisée par l'INSEE et relevée par Le Monde aujourd'hui.

Avec 31,2% de son Produit Intérieur Brut (PIB) relevant des revenus touristiques, l'île dépasse -largement- toutes les autres régions françaises. Deuxième, la Provence-Alpes-Côte d'Azur ne dépend ainsi du tourisme que pour 12,9% de son PIB annuel.
 / ©
/ ©
La prééminence des revenus touristiques dans l'économie corse n'est pas une surprise. Ce qui en est une, en revanche, c'est le faible taux de captation des revenus touristiques nationaux par la Corse. Sur les 134 milliards d'euros qu'a généré en France, en 2011, le tourisme -touristes français et étrangers confondus- l'île de beauté n'en a capté que 2,5. Soit moins de 2%.
 

Moins bien que le Centre et la Bourgogne


C'est à peine mieux que l'Auvergne (2,4 milliard d'euros) et déjà moins bien que le Centre (2,9 milliards d'euros) ou la Bourgogne (2,6 milliards d'euros). Rien de comparable avec l'Île-de-France et ses 38,8 milliards d'euros de revenus générés par la consommation touristique.

Drôle de contradiction: la Corse est la région qui dépend le plus du tourisme et aussi celle qui en tire le moins de revenus, en comparaison des autres régions. L'île se classe parmi les huit régions captant le moins de consommation touristique (Auvergne, Limousin, Haute-Normandie, Picardie, Champagne-Ardenne, Lorraine, Franche-Comté et Corse).
 / ©
/ ©
Mais l'île a des raisons de rester optimiste. Depuis 2005, la Corse est la région française qui, avec l'Île-de-France, a le plus vu augmenter sa consommation touristique intérieure. Une progression de 24,1%.

Elle peut aussi se rassurer en se disant que la trop faible exploitation des afflux touristiques est un problème général en France. Si avec 83 millions de visiteurs étrangers, notre pays est la première destination touristique mondiale, il ne se classe que troisième en terme de revenus générés par la consommation touristique.





Sur le même sujet

Corse : recrutements toujours plus difficiles pour les emplois saisonniers 

Les + Lus